Actualité


Grosbliederstroff (Ep.3) : la zone commerciale rêve de retrouver son image d'antan

Grosbliederstroff (Ep.3) : la zone commerciale rêve de retrouver son image d'antan

L’avenue marchande de Grosbliederstroff recherche son second souffle. Très attractive à la fin du 20ème siècle avec ses magasins d’ameublement et de vêtements, cette zone veut à nouveau séduire. L’opération « séduction » est donc en marche.

Son N°1 - Grosbliederstroff (Ep.3) : la zone commerciale rêve de retrouver son image d'antan

Avant l’apparition de la voie rapide, il était inévitable de passer par là. Record mais surtout Castorama étaient les locomotives. Mais au fil du temps, de la concurrence, des fermetures et de la conjoncture, l’avenue a pris un coup.

Les Sarregueminois sont toujours dans la nostalgie de ce que représentait le Castorama sur notre territoire.

Record, lui, est toujours là

Marc Zingraff, le 1er vice-président en charge du développement économique à raison. Pour rebooster l’avenue il faut du changement.

Une des solutions est de miser sur la diversité, de manière à ne pas trop spécialiser le secteur.

Ces derniers temps, deux salles de sport ont ouvert tout comme un magasin de tissu. Centrakor a ouvert en 2017. Un nouveau poumon pour ce secteur comme l’évoque Alicia Meyer la directrice.

On est bien positionné vis-à-vis des petits villages aux alentours et même le côté allemand, on a pleins pleins de clients qui viennent nous voir.

Alicia est directrice depuis peu. Elle souhaite poursuivre l'évolution positive de son magasin

La zone ne meurt pas au contraire si l’on croit les chiffres du magasin.

Le chiffre d'affaires augmente depuis 2017.

De nouvelles enseignes, une avenue refaite pour une meilleure circulation… De nouveaux projets peuvent naître, à en croire Marc Zingraff.

Par exemple, sur le garage Opel qui existe actuellement, on va espérer que les uns-et-les-autres nous ramènent quelque chose qui puisse véritablement jouer ce rôle de locomotive, en tout cas, on y travaille et on est là pour les soutenir.

On n’en saura pas plus aujourd’hui, mais il faudra du temps pour revivre les années idylliques de cette zone, d’autant plus qu’une partie de l’avenue, côté Sarre, a été déclarée « zone inondable ». Un frein important pour de potentiels acquéreurs.

Qui rejoindra Centrakor et Record pour augmenter le flux de clients ?

Cédric Kempf

| mercredi 14 juillet 2021 à 05:29 - Mise à jour à 08:06

Culture

Journée Européennes du Patrimoine : la maison Güth ouvre ses portes à Hoste

16/09/2021

Sport

Deux champions de Sarreguemines ont un objectif commun : Paris 2024

16/09/2021

Environnement

La Moselle-Sud devient la 15ème réserve de biosphère française de l'UNESCO

16/09/2021

Economie

Woustviller : les formations en alternance en grande forme

15/09/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.