Actualité


Sarreguemines : un ambulancier licencié pour faute grave après avoir quitté son poste pour se faire vacciner

Sarreguemines : un ambulancier licencié pour faute grave après avoir quitté son poste pour se faire vacciner

Photo : Shutter Stock

Un salarié d'une société d'ambulance de Sarreguemines a été licencié pour "abandon de poste" après avoir quitté son poste pour se faire vacciner. 

Le 29 juin dernier, Xavier Lohr, ambulancier depuis 1 an pour cette entreprise, n'a pas pris son service. Cet homme de 51 ans, habitant Guessling-Hémering, avait rendez-vous pour sa deuxième injection du vaccin contre le Covid-19.

Son N°1 - Sarreguemines : un ambulancier licencié pour faute grave après avoir quitté son poste pour se faire vacciner

J'ai donc fait mes vaccins contre le Covid-19, le premier au mois de mai et le second le 29 juin à 12h45 à l'hôpital Claude Bernard à Metz. J'ai fait une demande de congé le 21 juin, qui a été refusée. Je leur ai expliqué que j'étais obligé de faire le deuxième vaccin sinon il fallait recommencer à zéro. Ayant en plus une pathologie et un certificat médical, je suis quand même allé me faire vacciner ce jour-là.

Pour sa santé et celles des autres, vu son secteur d'activité, il était impensable pour Xavier de ne pas recevoir sa deuxième injection. D'autant plus qu'elle va devenir obligatoire d'ici le 15 septembre pour tous les professionnels de santé.

Sauf que son absence a mené à un entretien avec sa direction, puis un courrier indiquant son licenciement sans préavis et sans indemnité.

L'Union Départementale des Syndicats Force Ouvrière de Moselle ne comprend pas cette décision et la juge "scandaleuse, abusive et inacceptable". Pour elle, ce licenciement cache une autre raison. Les explications de Alexandre Tott, secrétaire général FO Moselle.

Son N°2 - Sarreguemines : un ambulancier licencié pour faute grave après avoir quitté son poste pour se faire vacciner

La seule chose qui a changé entre les deux dates, c'est le fait que Monsieur Lohr a pris contact avec un certain nombre de salariés de la société, parce qu'il voulait organiser des élections professionnelles, il voulait créer une section syndicale. Alors, on lui avait dit d'être discret, visiblement, il n'a pas été assez discret, et on pense sérieusement que ce qui a conduit au licenciement de M.Lohr, c'est sa volonté de vouloir créer une section syndicale.

Aujourd'hui, Xavier Lohr ne veut pas se laisser faire et compte bien attaquer son ex-employeur avec l'aide du syndicat.

Son N°3 - Sarreguemines : un ambulancier licencié pour faute grave après avoir quitté son poste pour se faire vacciner

On a saisi, par le biais de l'avocat de l'Union Départementale FO, le conseil de Prud'Hommes, premièrement, parce que l'on considère que le licenciement est abusif mais aussi discriminatoire donc, notre objectif n'est pas seulement d'obtenir une indemnité de licenciement et une indemnisation de dommages et intérêts mais c'est d'obtenir sa réintégration dans la société.

La version de l'entreprise 

Pour le co-gérant, la société connait l'enjeu important de la vaccination. Elle permet d'ailleurs à chacun et chacune de pouvoir le faire dès que possible.

Son N°4 - Sarreguemines : un ambulancier licencié pour faute grave après avoir quitté son poste pour se faire vacciner

On a organisé des déplacements dans des centres de vaccination messins pour l'ensemble de nos collaborateurs, une majorité se sont portés volontaires. On a assuré la logistique de ces déplacements. Pour le collaborateur en question et lors de sa première vaccination, de façon certaine, on lui a permis le déplacement sur Metz avec un véhicule de service et sur son temps de travail.

Par contre, l'annonce tardive de sa deuxième vaccination n'a pas permis à la direction d'accepter sa demande de congé payé. Selon le co-gérant, Xavier Lohr connaissait son planning de garde et bénéficie de 3 jours de repos hebdomadaire. Face à cette situation et cette annonce, d'autres solutions lui ont été proposées.

Son N°5 - Sarreguemines : un ambulancier licencié pour faute grave après avoir quitté son poste pour se faire vacciner

A sa demande tardive d'absence, on n'a pas pu y répondre favorablement puisqu'on en avait déjà libéré 17 collaborateurs pour des questions de vaccination ce jour-là, et on a lui permis plusieurs propositions. Des propositions multiples comme échanger son jour de repos avec d'autres collaborateurs, on en a identifié 7, ça a été refusé. On a validé avec un second collaborateur d'échanger le week-end de travail et donc de générer un jour de repos. Ca a été refusé.

La direction lui a aussi proposée de décaler sa vaccination au lendemain, jour de repos, pour Xavier. Celle-ci également refusée.

Si la décision de licenciement pour faute grave a été prise, c'est parce que l'ambulancier est venu travailler le matin mais a quitté délibérement son poste à midi.

Son N°6 - Sarreguemines : un ambulancier licencié pour faute grave après avoir quitté son poste pour se faire vacciner

Le jour où cela est arrivé, notre collaborateur a bien pris son poste. Donc d'après nous, il me semble que le collaborateur avait décalé son jour de vaccination comme on lui avait soumis l'idée. Il a assuré les premières missions de sa journée, et à midi, il a fait délibérément le choix de déposer le véhicule de la société et de ne pas honorer ses missions de l'après-midi.

Concernant la possibilité de créer un groupe syndical au sein de l'entreprise, le co-gérant ignorait son étiquette syndicale et n'avait pas de mandat de représentativité. Il précise que Xavier Lohr avait rejoint le groupe en CDD et avait pu ensuite bénéficier d'un CDI.

Cédric Kempf

| lundi 30 août 2021 à 17:30 - Mise à jour le 31 août 2021 à 04:57

Société

Wings of the ocean : le cap des 200 dépollutions dépassé cette année

20/10/2021

Economie

Bitche : habitants et commerçants ravis de retrouver la foire, presque comme autrefois

20/10/2021

Insolite

Woustviller : des vestiges gallo-romains retrouvés dans la zone d'activités

20/10/2021

Santé

Moselle : la vaccination contre la grippe commence ce vendredi

20/10/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.