Santé


Sarreguemines : la nouvelle Unité pour Malades Difficiles inaugurée au CHS

Sarreguemines : la nouvelle Unité pour Malades Difficiles inaugurée au CHS

C’est une nouvelle étape qui s'ouvre au Centre Hospitalier Spécialisé de Sarreguemines.

L’Unité pour Malades Difficiles « Les érables » va accueillir ses premiers patients réputés « difficiles » et « dangereux » la semaine prochaine. Cédric a assisté à l’inauguration qui s’est tenue lundi.

Son N°1 - Sarreguemines : la nouvelle Unité pour Malades Difficiles inaugurée au CHS

Fini l’ambiance carcérale, c’est un tout nouveau cadre qui a été créé.

Il y a des détails qui peuvent sembler matériel, un peu technique, mais qui au quotidien changent la vie des patients et de celles et ceux qui les accompagnent. Vous avez choisi des couleurs apaisantes, des baies vitrées,...

Vous l’avez reconnu, ce sont les propos de Olivier Véran, le ministre de la santé, présent pour l’occasion en vidéo. Le but de cette unité est d’avoir de meilleures prises en charge individualisées tout en créant du lien comme nous le confirme Pierre Botzung, cadre de santé en charge de l’unité.

Le concept de notre structure c'est "voir et être vu" entre les soignants et les patients pour favoriser les rencontres.

Cette unité sera séparée en 3 groupes. Un pour les jeunes majeurs, un pour les auteurs de violences sexuelles et un pour les femmes. Une première. Chaque patient aura enfin son intimité.

Chaque patient aura la télé dans sa chambre, les sanitaires, un espace de rangement qui lui sera dédié et qu'on peut toutefois gérer.

Mais aussi des lits adaptés.

On a le lit classique UMD, c'est-à-dire qu'on a du mobilier fixé au sol, et on a le lit en mousse qui sert à protéger le patient en cas d'auto-mutilation par exemple.

Pour le ministre, le plus grand centre de France est une réussite.

Avec cette UMD, le CHS prouve, si besoin était, qu'il a su s'adapter aux enjeux de notre époque, avec une attention toute particulière portée au bien-être et au bien-soigner.

Il ne faut pas oublier le personnel soignant au nombre de 51. Celui-ci a aussi évolué.

Il faut le relever, le recrutement du personnel inclut désormais 30% de femmes alors qu'auparavant le personnel était exclusivement masculin, ce qui s'inscrit dans un changement de regard et de pratique plus générale dans le domaine de la santé mentale et de la psychiatrie.

La première UMD a été ouverte en 1957 à Sarreguemines. Aujourd’hui, il en existe 9. Le coût de l’investissement s’élève à un peu plus de 8.5 millions d’euros.

Cédric Kempf

| mercredi 15 septembre 2021 à 05:48 - Mise à jour le 16 septembre 2021 à 11:41

Société

Tribunal de Sarreguemines : la priorité est donnée à la lutte contre les violences intrafamiliales et à la justice de proximité

23/09/2021

Economie

Le Foire Internationale de Metz démarre demain avec 350 exposants

23/09/2021

Santé

Freyming-Merlebach : une académie du bonheur pour améliorer le bien-être

23/09/2021

Société

Rencontre avec Eléna, passionnée de pâtisserie depuis son plus jeune âge

23/09/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.