Environnement


Bassin houiller : des solutions pour faire face à la remontée de la nappe phréatique

Bassin houiller : des solutions pour faire face à la remontée de la nappe phréatique

Le niveau d’eau de la nappe phréatique du bassin houiller remonte progressivement depuis la fin de l’exploitation minière. Dans certaines communes cela a déjà provoqué des inondations comme à Creutzwald où l’Etat avait, dans l’urgence en 2017, installé des pompes. Mais cela n’est pas suffisant pour la suite, et des démarches se mettent en place. Explications.

Son N°1 - Bassin houiller : des solutions pour faire face à la remontée de la nappe phréatique

Quand l'arrêt de l'exploitation minière a eu lieu, la mine s'est progressivement remplie et quand la mine est remplie et bien la nappe remonte.

Le problème, détaillé par Hervé Vanlaer, directeur général de la DREAL (direction régionale de l'environnement de l'aménagement et du logement) Grand Est ne date pas d’hier. L’augmentation du niveau d’eau de la nappe phréatique du bassin houiller continue d’inquiéter et menace toujours les habitations du territoire. Au total, 35 communes sont concernées.

Vendredi dernier lors d’un comité de suivi des nappes à Carling, le préfet Laurent Touvet a annoncé certaines zones prioritaires pour la prise en charge.

On commence par le secteur ouest, celui qui a déjà été touché par les remontées d'eaux, ça c'est pour les prochains mois, les prochaines années. Le secteur est du côté de Forbach et Stiring sera touché beaucoup plus tard, vraisemblablement dans 20, 30 ou 40 ans, ça n'est pas par là que les travaux de pompage vont commencer.

Une évaluation et un suivi de la montée de l'eau

Grâce à des piézomètres, outils permettant de mesurer où se trouve le niveau d'eau de la nappe phréatique sous terre, les chercheurs peuvent surveiller la situation. Des travaux débuteront dans les prochains mois pour la zone ouest et qui consistent essentiellement en l’installation de pompes pour retirer l’eau qui se situerait à moins de 3 mètres de la surface. Une démarche totalement prise en charge par l’Etat, épaulé au niveau technique.

On s'appuie sur des recherches d'ingénieurs avec le bureau des recherches géologiques et minières qui est un organisme spécialisé dans l'étude des sous-sols et qui peut prévoir autant que possible là où la nappe va remonter, jusqu'à quelle hauteur, et quand. 

Le budget de l’opération n’est quant à lui pas défini et évoluera selon les besoins et l'avancée des recherches.

Des recherches qui permettront également de déterminer les sols constructibles ou non à l’avenir. Le projet concerne actuellement toutes les zones construites jusqu’en 2020 du bassin houiller.

Ambre Tarin

| lundi 11 octobre 2021 à 06:42 - Mise à jour à 06:55

Société

Wings of the ocean : le cap des 200 dépollutions dépassé cette année

20/10/2021

Economie

Bitche : habitants et commerçants ravis de retrouver la foire, presque comme autrefois

20/10/2021

Insolite

Woustviller : des vestiges gallo-romains retrouvés dans la zone d'activités

20/10/2021

Santé

Moselle : la vaccination contre la grippe commence ce vendredi

20/10/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.