Ouverture de la PMA : appel aux dons d'ovocytes et de spermatozoïdes - Radio Mélodie

Santé

Ouverture de la PMA : appel aux dons d'ovocytes et de spermatozoïdes


par Margot Benabbas
lundi 25 octobre 2021 à 08:20

Avec l'ouverture de la PMA aux couples de lesbiennes et aux femmes célibataires, la France se retrouve en pénurie de dons de gamètes (ovocytes et spermatozoïdes). 

Son N°1 - Ouverture de la PMA : appel aux dons d'ovocytes et de spermatozoïdes

Dr Jeannine Ohl - clinicienne en charge du don d'ovocytes au CECOS du CHRU de Strasbourg

Est-ce qu’effectivement au niveau du CHRU de Strasbourg vous vous retrouvez confronté à cette pénurie ?

Jusqu'ici pour les spermatozoïdes nous étions relativement à l'aise mais effectivement avec cette nouvelle loi, il va falloir que les nouveaux donneurs soient d'accord avec la levée de l'anonymat, le fait qu'ils ne puissent pas choisir à qui ils vont attribuer leurs gamètes, et donc nous attendons une demande multipliée par 3 à peu près et nous allons connaître une pénurie de don de spermatozoïdes. Pour les ovocytes nous sommes déjà à l'heure actuelle dans une situation très critique puisque le délai d'attente est actuellement de l'ordre de 2 ans. Je pense que l'ouverture aux doubles dons (spermatozoïdes et ovocytes) va également multiplier la demande par 2. C'est du moins ce qu'on attend.

Au sujet de la pénurie, Olivier Véran a exclu la possibilité de rémunérer les donneurs. Parce qu’il faut le rappeler, l’un des grands principes du don de gamète c’est la gratuité c’est ça ?

Absolument c'est l'un des principes éthiques dans le don. La gratuité n'a absolument pas été remise en question dans la révision de la loi. 

Est-ce que tout le monde peut faire un don ?

Il y a des bornes d'âge. Pour la femme, c'est jusqu'à l'âge de 37 ans, pour l'homme c'est 45 ans. Ces bornes d'âge sont restées stables. Elles n'ont pas été bougées dans la révision de la loi. Et puis il y a bien sûr une enquête médicale, parfois génétique qui va être nécessaire pour les donneurs. En ce qui concerne les enfants, depuis 4 ans maintenant une femme sans enfant ou un homme sans enfant peut être donneur. 

Pourquoi c’est important de faire un don ? A qui ça sert ?

Et bien ça va servir aux couples qui sont confrontés à une anomalie de leur gamète ou à une absence de leur gamète. Et puis maintenant, avec la révision de la loi, l'ouverture de la loi aux couples de femmes ou aux femmes seules, ces gens qui n'ont pas d'infertilité médicale pourront profiter d'un don de gamète. 

Au CECOS de Strasbourg, est-ce que beaucoup de dons sont faits ? Est-ce qu’on a des chiffres ? Manque-t-on de dons par rapport aux personnes qui en ont besoin ?

Pour les donneuses, nous en avons eu 35 au courant de l'année 2021. Pour les donneurs, environ une dizaine sur les 6 premiers mois 2021. Nous avons plus de donneuses d'ovocytes que de donneurs de spermatozoïdes mais évidemment dans un éjaculat de sperme, on va fabriquer de nombreuses paillettes donc la situation n'est pas la même. Ce n'est pas suffisant.  

Une grande campagne nationale vient d’être lancée pour encourager les dons au niveau national.

En savoir plus sur le don d'ovocytes.

En savoir plus sur le don de spermatozoïdes.


Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.