Actualité


Tubéo au Pays de Bitche : les utilisateurs du réseau n'en peuvent plus

Tubéo au Pays de Bitche : les utilisateurs du réseau n'en peuvent plus

Le réseau très haut débit du pays de Bitche continue de faire des étincelles !

Les internautes du Pays de Bitche montent au créneau… sur internet !

« C’est l’enfer », « On en a marre », « C’est inadmissible », « On paye pour un service qu’on n’a pas », voilà les mots des usagers du réseau « Très haut débit » Tubéo.

Depuis ce mardi, un groupe facebook intitulé « Tubéo Bitcherland, page dédiée aux clients insatisfaits » a vu le jour.

C’est Olivier, un habitant de Siersthal qui en est à l’origine.

Selon Olivier, le syndicat ne leur donne aucune explication sur ces problèmes techniques…

Du coup face à cette situation, il a décidé de créer cette page facebook pour se faire entendre. Et le moins que l’on puisse dire c’est le nombre d’adhérents augmente en flèche !

Après avoir contacté Olivier, nous avons tenté de joindre le Président du syndicat des communes du Pays de Bitche, qui gère le réseau Tubéo. Plusieurs appels sans succès à cette heure.

Pour vous rendre sur leur page facebook cliquez ici !

Radio Mélodie

| mercredi 18 mai 2016 à 12:09

Actualité

9 tests positifs sur 4500 frontaliers en 3 jours à la Brême d'Or

05/03/2021

Actualité

Un week-end charnière pour les Restos du coeur

05/03/2021

Actualité

Hambach : Altrans s’organise pour satisfaire ses clients sarrois

05/03/2021

Actualité

Faulquemont : Un concours photo pour mettre en avant la beauté du Grand Est

05/03/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.