Actualité


A bord d'un camion de collecte de déchets

A bord d'un camion de collecte de déchets

Photo : Julie Chaput

Les métiers en lien avec la collecte des déchets ont souvent une mauvaise image. Pourtant contrairement à ce qu’on peut penser, ça demande beaucoup d’organisation et de responsabilités, notamment pour le chauffeur du camion-benne de Veolia.

Grosse responsabilité pour le chauffeur 

Didier Meyer se lève tous les matins à 03h30 pour commencer son poste à 05h. Chaque matin il monte dans son camion pour aller collecter les poubelles des villages de la Communauté d’Agglomération de Forbach Porte de France.

Il n’est jamais seul, il a toujours son équipier de collecte avec lui. Celui qui se charge de mettre les poubelles dans le camion-benne, qu’on appelle généralement le ripeur. Et la première responsabilité de Didier le chauffeur, c’est qu’il n’arrive rien au ripeur. Alors Didier doit être vigilant et toujours ultra attentif. C’est le plus difficile pour lui.

L’équipe passe en moyenne 7 heures à faire une tournée de collecte. Quand on est au volant, ça peut vite être fatiguant mine de rien. Heureusement avec les années, le confort est plus présent : sièges plus confortables, direction assistée, interphone, ...

Les années ont permis aussi de mettre en place des systèmes de sécurité, comme l'impossibilité de reculer si le ripeur est sur le marche-pied par exemple. Des caméras ont été installées pour avoir toujours un oeil sur son équipier de collecte. Les équipements de protection individuel (EPI) ont aussi beaucoup évolué. Aujourd'hui les tenues des agents sont visibles à 150 mètres par exemple.

La sécurité est donc primordiale. Et elle continuera d’ailleurs d’évoluer au fil des années, tout comme l’ergonomie et la praticité du véhicule de collecte, le principal outil de travail du chauffeur.

L'agent de collecte, un métier physique et risqué

Chaque année, un Français produit 354 kg de déchets. Des déchets que l’on jette à la poubelle et qui doivent être collectés par les « éboueurs ». Un terme qui donne une mauvaise image du métier. En réalité celui qui s’occupe de ramasser les bacs à poubelle c’est l’agent de collecte. Appelé aussi généralement « ripeur ».

Un métier qui, mine de rien, est physique et qui peut être risqué. Didier Meyer est aujourd’hui chauffeur de camion de collecte chez Veolia à Hombourg-Haut, mais il était aussi ripeur à l’époque. Lors d’une tournée de collecte, il nous a expliqué son travail.

Le ripeur peut se blesser lors de la levée d’une poubelle. C’est pour ça que des équipements et des règles de sécurité ont été mis en place, comme ne pas rester derrière les poubelles en mouvement sur le camion. L'agent doit donc se placer derrière des barrières de sécurité. Le ripeur, qui peut se faire renverser par une voiture, porte des vêtements qui sont visibles à 150 mètres et ne doit pas descendre du marchepied sur le côté mais vers l’arrière.

Radio Mélodie

| vendredi 10 mars 2017 à 05:43

Actualité

Une bonne douzaine de feux de friches et de récoltes en Moselle aujourd'hui

23/07/2019

Actualité

Sarrebruck, ville fortement touchée par les orages l'an dernier

23/07/2019

Actualité

Vigilance orange canicule en Moselle et dans le Bas-Rhin

23/07/2019

Actualité

Le retour des Enfants du Charbon : Épisode 3, Hubert Fiacre veut qu’on se souvienne

23/07/2019

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.