Actualité


Suivi médical post professionnel des mineurs : la CFDT pas satisfaite

Suivi médical post professionnel des mineurs : la CFDT pas satisfaite

Photo d'archive : Julie Chaput

Les moyens ne sont pas au rendez-vous

Voilà ce que déplore les mineurs CFDT ce lundi. Fin juin la CAN-SSM (protection sociale des mineurs) et la CPAM ont lancé une campagne de suivi médical post professionnel des anciens salariés des mines. Une arrivée tardive sur l'Est de la France, mais les mineurs CFDT s'étaient toutefois réjouis de cette action qui vise à proposer des examens médicaux afin de détecter d'éventuelles maladies liées aux expositions des anciens mineurs à des produits cancérogènes et toxiques.

Mais dans un communiqué, le syndicat constate "que la réalité est bien loin des annonces faites au conseil d'administration de la CAN". Selon les syndicalistes, la caisse n'aurait décidé de proposer qu'un seul examen aux principaux concernés du Grand Est. Ils doivent choisir entre un scanner dans le cadre des expositions à l'amiante par exemple, ou bien une consultation et une radio pour les personnes exposées à la silice et aux oxydes de fer, ou encore un examen pour les personnes exposées aux radiations.

Ce que déplorent également les Mineurs CFDT c'est l'exclusion des anciens salariés des mines qui ont fait une demande de maladies professionnelles, "comme si le fait d'être atteint de plaques pleurales et donc d'être certain d'avoir été exposé à l'amiante empêchait des cancers", s'insurge le syndicat dans un communiqué de presse. Pour l'heure, près de 400 personnes ont reçu une lettre de refus.

Les Mineurs CFDT demandent à la direction de la CAN de revoir sa copie et estiment que le dépistage ne peut pas se limiter à un seul examen par mineur. Ils demandent à ce que les règles soient appliquées et réclament la mise en place d'un dépistage du cancer des reins, de la vessie et des cancers du naso-pharynx "comme le permet la loi".

 

Les anciens mineurs ayant reçu un refus de suivi médical post professionnel sont priés de contacter les Mineurs CFDT pour saisir individuellement la commission de recours amiable et contester ce refus.

Contact par téléphone :

- Pour les mineurs de charbon au 03 87 04 14 21

- Pour les mineurs de fer au 06 50 30 14 16

ou par mail :

mineurs-cfdt@wanadoo.fr.

Radio Mélodie

| lundi 10 juillet 2017 à 18:29

Actualité

Sarrelouis : un Français soupçonné d’avoir renversé volontairement un homme après une dispute

22/08/2019

Actualité

Woustviller : Nathan attend vos cartes postales

22/08/2019

Actualité

Plus de train entre Béning-lès-Saint-Avold et Sarreguemines

22/08/2019

Sport

Léa Khelifi sélectionnée en équipe de France

22/08/2019

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.