Actualité
Philippe Richert démissionne de son poste de président de région
Actualité - Publié le samedi 30 septembre 2017 - Temps de lecture : min

Ce n'est pas vraiment une surprise, Philippe Richert, le président de la région Grand Est a annoncé aujourd'hui sa démission au cours d'une conférence de presse. Dans un long discours, l'ancien président de la région Alsace est revenu sur les 2 années qu'il a passé à la tête de la grande région.

Préparer le prochain mandat

Philippe Richert a rappelé le fait qu'il ne se représenterait pas à un prochain mandat. Du coup, pour aider Les Républicains à remporter le prochain, il a décidé de se mettre en retrait et de quitter son poste de président de région. L'objectif est donc de préparer l'avenir et l'émergence d'un futur candidat pour 2021. Il a expliqué que cette décision, il l'a pris lui-même "pour l'intérêt général du territoire". 

Pour un conseil unique d'Alsace 

Une grande partie du discours de Philippe Richert a été dédié à l'Alsace. Il a expliqué qu'il souhaitait qu'un conseil unique d'Alsace soit créé et qu'à côté il y ait un conseil régional Lorraine-Champagne-Ardenne. Il est attaché à sa région et à l'identité alsacienne et il n'a jamais voulu qu'elle soit associée aux 2 autres régions pour devenir le Grand Est. Il avait même manifesté contre cette fusion avant de prendre la tête de la région. C'est d'ailleurs ce revirement de situation qui n'avait pas plu à de nombreux Alsaciens. 

D'autres difficultés

A ces raisons évoquées, on peut ajouter son âge, il a 64 ans, et des problèmes de santé. Mais surtout, des rapports compliqués avec l'Etat qui impose une rigueur budgétaire aux régions. Finalement, l'élu a pris la décision de démissionner de la tête de la région et de l'Association des régions de France. Il se retire de toute fonction élective et ne fera plus de commentaires. Il continuera à rester impliqué pour l'Alsace.

Bientôt un nouveau président

C'est Jean-Luc Bohl, le premier vice-président du conseil régional qui va assurer ce poste par intérim. Un nouveau président devrait être élu le 20 octobre prochain à Metz. Plusieurs candidats sont pressentis, notamment Jean Rottner, le maire de Mulhouse, David Valence, le maire de Saint-Dié ou encore la Nancéienne Valérie Debord.


#actualité #démission #richert #grandest #alsace #conférence #01octobre2017 #politique #région

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.