Actualité


Moselle : les chiffres de la délinquance et de la sécurité routière

Moselle : les chiffres de la délinquance et de la sécurité routière

Photo : Archives Radio Mélodie

La Préfecture de la Moselle a dévoilé ce jeudi les chiffres de la délinquance et de la sécurité routière dans le département. Le point.

Une délinquance en hausse en 2017

Deux tendances principales sont à retenir :

     - Les atteintes aux biens augmentent très légèrement (+0,8%) malgré une hausse plus importante des cambriolages de logements et des vols avec violence ;

     - Les violences sexuelles ont fortement augmenté cette année en Moselle, notamment suite à l'affaire Weinstein.

Des cambriolages en hausse

L'an dernier, les cambriolages ont enregistré une hausse de 7,6% par rapport à 2016. Généralement ces méfaits touchent plus particulièrement les zones rurales. Des secteurs qui sont généralement plus à l'écart, plus calmes... Les zones urbaines ne sont toutefois par épargnées.
Si on parle du taux de cambriolage, le département reste toutefois bien situé par rapport au niveau national.

Didier Martin, Préfet de la Moselle

Des vols avec violence en hausse

Pour ce type de délinquance, la Moselle enregistre une hausse de 14%. On est passé de 602 à 686 faits entre 2016 et 2017. Malgré cette hausse importante, il faut souligner que sur 3 ans, la tendance est largement à la baisse avec -15,20% de vols avec violence.
"L'activité des services a permis d'atteindre un taux d'élucidation des vols avec violences de 20%", en Moselle. "Un taux départemental supérieur à celui du niveau national", ajoute la Préfecture.

Didier Martin, Préfet de la Moselle

Forte hausse des violences sexuelles

C'est le point le plus fort. En une année, le département a enregistré une augmentation de 30% des violences sexuelles. Cela ne veut pas dire que ces violences se sont toutes passées l'an dernier. Pour la plupart ils s'agit souvent de faits anciens, mais dénoncés seulement récemment. Une croissance qui peut notamment trouver une explication dans "le phénomène de libération de la parole qui encourage les victimes à porter plainte, notamment depuis l'affaire Weinstein", explique la Préfecture de Moselle.

Baisse des vols liés aux véhicules

C'est le seul point qui est en baisse dans la délinquance. En 2017, il y a eu 4,5% de vols liés aux véhicules en moins, par rapport à 2016. Une baisse essentiellement liée à la diminution de vols de véhicules et de vols à la roulotte.
Par ailleurs, l'activité des services aura permis d'élucider 9% de ces affaires de vols.

Quelques trafics de stupéfiants mis à jour

En 2017, les policiers mosellans ont réussi à mettre à jour des trafics de stupéfiants avec la saisie de 41kg de cannabis, 5,2kg d'héroïne, 1,8kg de cocaïne et près de 95 000 euros en espèces.

"Les services de douanes ont également procédé à d'importantes saisies de cannabis, soit 400kg, à la suite de deux interceptions sur l'A31", ajoute la Préfecture.

Enfin les services de la police judiciaire de Metz ont démantelé un vaste réseau de trafiquants. Ces membres de la communauté guyanaise qui étaient installés à Metz et aux Pays Bas, revendaient de la cocaïne aux lorrains. 9 personnes ont été interpellées, près de 14 000 euros et 400g de cocaïne ont été découverts. "La poursuite des investigations a permis d'interpeller à Amsterdam le commanditaire des importations".

Sécurité routière : nombre de morts en hausse en 2017

Si le nombre de morts sur les routes a baissé au niveau national (-1,2%), la tendance n'est pas la même en Moselle. Le département dénombre 52 tués au 31 décembre 2017. C'est 5 de plus qu'en 2016. Soit une augmentation de 10% sur un an
"Parmi les 52 personnes qui ont perdu la vie lors d'un accident, 33 étaient âgées de 25 à 65 ans, et 4 de 18 à 24 ans. 5 cyclistes et 6 motocyclistes ont été tués ainsi que 10 piétons".

Sur les 50 accidents mortels, on en compte 17 sur notre zone de diffusion. On se souvient notamment de la voiture contre la façade de la pharmacie à Rohrbach-lès-Bitche le 11 septembre dernier, ou encore du terrible accident entre une moto et une voiture au Val de Guéblange le 12 juin.

En revanche le nombre d'accidents et de blessés est en baisse. 484 accidents (-4%) et 608 blessés (-6,2%).

Le facteur principal de mortalité reste la faute de conduite (téléphone, inattention, faitgue, ...) avec 33%. La vitesse représente 18%. L'alcool près de 14%. Et les stupéfiants 11%.

Didier Martin, Préfet de la Moselle

Les priorités pour 2018

La délinquance et la sécurité routière restent deux points importants pour les autorités du pays et du département. La Préfecture et les services de sécurité poursuivront leurs actions tout au long de l'année, à savoir :

     - lutte contre le terrorisme

     - lutte contre les violences et les cambriolages

     - lutte contre la criminalité organisée

     - lutte contre l'insécurité routière (notamment au travers de nouvelles mesures qui devraient être mises en place par le gouvernement, comme la baisse de la limitation à 80km/h sur les axes secondaires ou encore la suspension du permis de conduire en cas de téléphone au volant)

     - déploiement progressif de la police de sécurité du quotidien.

Julie Chaput

| jeudi 1 février 2018 à 16:29

Actualité

Sarrelouis : un Français soupçonné d’avoir renversé volontairement un homme après une dispute

22/08/2019

Actualité

Woustviller : Nathan attend vos cartes postales

22/08/2019

Actualité

Plus de train entre Béning-lès-Saint-Avold et Sarreguemines

22/08/2019

Sport

Léa Khelifi sélectionnée en équipe de France

22/08/2019

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.