Actualité
Phalsbourg : contre la fermeture d'une classe, le maire durcit le ton
Actualité - Publié le jeudi 21 juin 2018 - Temps de lecture : min

Photo : Florent De Brito

Auteur :
Par Margot Benabbas

Le ton est monté d’un cran hier à Phalsbourg. Le maire de la commune, Dany Kocher, a décidé d’entamer une grève de la faim.

Pour rappel, lui et des habitants de la commune sont mobilisés depuis quelques jours pour s’opposer à la fermeture d’une classe de maternelle. Le maire avait déjà agi en fermant la mairie et l’école maternelle dès lundi. Selon lui, l’académie demanderait qu’il y ait 100 élèves scolarisés à la rentrée prochaine pour maintenir la classe, or ils ne sont pour l’instant que 94. Écoutez Dany Kocher :

0:00
0:00

Dany Kocher qui a donc décidé d’entamer une grève de la faim pour faire pression sur une réunion qui se tiendra vendredi et qui devrait statuer sur le sort de cette classe. Selon lui, si elle venait à disparaitre, les classes compteraient à peut-prêt une trentaine d’élèves. Hier, ils étaient presque une centaine à manifester dans les rues de la ville. Parmi eux, Nadine, mère de 2 enfants :

0:00
0:00

Réponse donc vendredi pour cette classe de maternelle. À Phalsbourg, une quinzaine d’élèves de réfugiés est scolarisée, 5 sont en maternelle. Le maire espère que cela jouera en sa faveur.


#actualité #phalsbourg #fermeture #classe #grève #faim #maire #mairie #municipalité #académie #maternelle #réfugiés #moselle #21juin2018

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.