Les préjugés ne l'ont pas arrêtée !<br />
Aujourd'hui, elle fait le métier de ses rêves

Les portraits de la Mélodie Family

Les préjugés ne l'ont pas arrêtée !
Aujourd'hui, elle fait le métier de ses rêves

Chargement

Épisode du jeudi 29 septembre 2022 à 11:05

Sarah, 21 ans, technicienne de maintenance informatique.

Cela consiste en quoi ?

Mon métier est de réparer les ordinateurs des personnes, de dépanner de les aider aussi.

En l’occurrence je le fais dans un lycée donc j’aide les professeurs, le personnel et les élèves.

C’était le métier que vous rêviez de faire enfant ?

Non, je voulais faire conductrice de bus !

Ca a été révélateur pour moi, quand j’étais adolescente

Quel parcours pour y arriver ?

Avant le parcours, je me suis intéressée sur le métier, donc j’ai déjà pu acquérir des compétences toute seule.

Concernant les études, j’ai commencé par avoir BAC Technologique STI 2D au lycée Condorcet à Schoeneck option Thèmes numériques et informatiques et par la suite j’ai fait un BTS SIO (Service Informatique aux Organisations) option réseaux.

Pourquoi ce métier ?

J’ai eu un grand-père qui était très ordinateurs, très joueur, très débrouillard, je le regardais souvent faire quand j’étais petite. Depuis son décès, j’ai eu l’envie de jouer sur les ordinateurs et j’ai découvert le monde des jeux vidéo et en plus de ça le monde de l’informatique. Et c’est ce qui a été vraiment révélateur pour moi et maintenant je ne peux pas rêver mieux comme métier ! Je n’ai que 21 ans et je fais déjà le métier que je voulais faire depuis un certain temps.

Quels sont les avantages et les inconvénients ?

Actuellement je travaille dans un lycée (bon ça ne sera pas toute ma vie) donc les avantages c’est qu’il y a le social, les contacts avec les collègues. Je dépanne et on discute, c’est toujours mieux quand on peut discuter avec quelqu’un. Je me lève et je suis contente d’aller travailler.

Les points négatifs, c’est que les femmes ne sont pas très bien vues dans ce métier-là. Beaucoup vont dire que les femmes n’ont pas les compétences pour ce métier, que ce n’est pas un métier de femme. Moi j’ai envie de répondre que c’est complètement faux, j’en suis la preuve !

Quels conseils vous pourriez donner à quelqu’un qui aimerait se lancer dans ce métier ?

 Quand on veut quelque chose on peut l’avoir, on fait tout pour l’avoir. Moi je n’ai pas eu peur de ces préjugés-là, même si j’étais la seule fille de la classe. Ca me faisait un petit peu peur au début, mais maintenant j’exerce le métier que j’aime et je ne regrette absolument pas.