La Mélodie Family


La Chronique végétale : La reine des prés

La Chronique végétale : La reine des prés

 La reine des prés (Filipendula ulmaria)

 

Histoire et anecdotes

Son allure altière a probablement inspiré son nom de reine des près. Elle trouve ses origines en Europe. Non connu dans le bassin méditerranéen, elle n’est pas citée par les auteurs antiques. Depuis des siècles, on utilisait ses vertus aromatiques et décoratives. Cette plante était ajoutée aux vins, hydromels et bières. Les druides, qui la considéraient probablement comme une de leurs plantes les plus sacrées, l’utilisaient pour soigner et parfumer leur lieu de culte, également pour les funérailles pour faciliter le passage, servant d’offrande dans les sépultures, autour des habitations pour conserver la paix dans les foyers. 

Elle était censée porter bonheur et on la trouve dans les bouquets de mariées au Moyen Âge. On en parsemait le sol des demeures pour éloigner les insectes indésirables, la plante ayant des propriétés insectifuges. On la mettait aussi dans les matelas, les coussins et les oreillers. Plante mellifère, elle fut alors appelée « plante aux abeilles ».

Elle fut utilisée jusqu’au XVIe siècle comme ornement ou arôme et plante médicinale par les soigneurs de l’époque. Au milieu du XVIIe, Nicolas Culpeper l'utilisa bouillie dans le vin pour soigner les spasmes. Ce n’est qu’au XIXe siècle que l’abbé Obriat révéla ses bienfaits. Le Dr Teissier, à l'Hôtel-Dieu, l'utilisa alors pour les problèmes articulaires. Puis, un peu plus tard, les chimistes Nietzki et Hoffman mirent en lumière ses principes actifs , notamment les dérivés salicylés.

En 1835, Carl Löwig, chimiste allemand, montre que l’acide spirique extrait de la reine-des-prés, est chimiquement identique à l’acide salicylique, déjà trouvé chez le saule blanc. À partir des extraits naturels, il isole le salicylate de sodium, qui devient alors le médicament couramment employé contre la douleur et l’inflammation. Cette préparation permet de faire tomber la fièvre et de soulager les douleurs et les rhumatismes articulaires, mais provoque de graves brûlures d’estomac.

En 1859, Kolbe réussit la synthèse totale de l'acide salicylique, utilisé alors pour ses propriétés antiseptiques, mais c'est Felix Hoffmann, chimiste allemand, reprenant les travaux antérieurs du strasbourgeois Gerhardt, qui trouve en 1897 le moyen d'obtenir de l'acide acétylsalicylique. L’aspirine était née. La reine des près a d’ailleurs donné son nom à la molécule (la racine « spir » faisant référence à la spirée, autre nom de la plante, inspirée de la forme spiralée des fruits)

Description botanique

C’est une plante herbacée vivace de la famille des Rosacées. Elle mesure de 50 cm à 1,50 m. C’est une plante mellifère. Vous repérerez facilement sa grande silhouette, se terminant par un plumet de fleurs blanches en corymbes lâches de couleur crème.

Les feuilles sont divisées en folioles dentées et inégales, blanc argenté sur la face inférieure,la terminale étant plus grande.

Les fleurs fleurissent au début de l’été et sont blanches, odorantes, très nombreuses, disposées en grappes composées.

La tige est rougeâtre, glabre et anguleuse.

Elle pousse dans les lieux humides, particulièrement au bord des cours d’eau et des fossés bordant les chemins et prairies. Elle apprécie les prairies humides, les lisières d’aulnaies ou les prés humides, d’où son nom. Ce n’est pas une plante menacée, mais elle a fortement régressé dans de nombreuses régions en raison du recul des zones humides suite aux drainages et/ou à leur comblement.

 

Usage culinaire

C’est une plante intéressante par la saveur aromatique d’amande/vanille très prononcée des fleurs. Elles contiennent de la vanilline, principal composant de la vanille. Il faut veiller toutefois à ne pas abuser dans le dosage sous peine de donner un goût écœurant.

Elles sont abondamment utilisées pour parfumer les desserts. Elles parfument délicatement le lait, la glace, les crèmes et autres desserts. Elles peuvent être utilisées pour parfumer la crème anglaise, le flan, donnant un parfum de miel très agréable. Les fleurs font également de très bons beignets.

En petite quantité, elles aromatisent le vin blanc. Elles peuvent aussi être mises à macérer dans du vin ou de la bière pour les parfumer.

Ainsi, les fleurs restent un excellent condiment, à condition de les avoir fait sécher au moins un an avant utilisation, la maturation permettant aux arômes de se développer.

 

Usage médicinal

Peu de plantes médicinales ont autant contribué à l’évolution de la médecine que la reine des prés. Les partisans de la médecine des signatures voyaient en cette plante, qui vit les pieds dans l’eau, un remède aux maladies dues au froid et à l’humidité.

On peut utiliser les sommités fleuries en tisane, en veillant à ne pas faire bouillir l’eau.

C'est le séchage des fleurs qui révélera tous les secrets de la reine-des-près. Lors du séchage, certaines molécules (les hétérosides) libèrent des dérivés salicylés (aldéhyde salicylique et salicylate de méthyle), qui par oxydation vont donner l'acide salicylique, molécule à partir de laquelle a été élaborée l'aspirine. D’où son nom également d’aspirine végétale, bien que la molécule d’aspirine est uniquement une molécule de synthèse, non trouvée dans le vivant.  L’avantage de la reine des prés par rapport à l'aspirine est qu’elle protège la muqueuse gastrique grâce à ses tanins, ce que ne fait pas l'aspirine.

Elle a des propriétés anti-rhumatismale, anti-inflammatoire (douleurs dentaires, têtes, articulaire), antibactérienne, fébrifuge et diurétique.

 

Précautions

Elle est contre-indiquée aux personnes qui ne supportent pas l'aspirine. Ne pas utiliser également chez l'enfant (risque de syndrome de Reye, rare mais potentiellement mortel). Éviter l'association avec les traitements anticoagulants.  Elle peut également provoquer des gastralgies

 

Qu’importe la plante sauvage que l’on ramasse, il faut préalablement savoir l’identifier sans aucun doute possible. Au préalable, faites vous montrer la plante par un connaisseur et apprenez à la reconnaître.

Les informations médicales données ici ne le sont qu’à titre indicatif et ne remplacent en aucun cas un avis médical d’un professionnel, seul en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé, de poser un diagnostic et de définir une posologie . De façon générale, les effets d’une plante ne sont pas anodins. Une plante sauvage peut présenter des contre-indications selon les personnes ou avoir des interactions avec des traitements médicamenteux en cours. Par conséquent, un minimum de connaissances et un avis médical préalable sont essentiels avant tout usage d’une plante sauvage.

Un avis médical préalable est également indispensable pour les femmes enceintes, allaitantes et les enfants.

Consommer des plantes sauvages crues expose à un risque de parasitose, par exemple l’échinococcose alvéolaire. La cuisson complète uniquement élimine le danger parasitaire.

Le cueilleur responsable ne collecte que ce dont il a besoin pour sa consommation, en respectant la nature et le droit de propriété.

Enfin, l’environnement de cueillette est important. On évitera les endroits pollués.

 

Source :

http://www.wikiphyto.org/wiki/Reine_des_pr%C3%A9s

 

 

 

Radio Mélodie

| mercredi 10 juillet 2019 à 12:36

La Mélodie Family

Recette : Butternut au reblochon

18/10/2019

La Mélodie Family

Sport : Comment gérer ses 10 kms

18/10/2019

La Mélodie Family

Droit : Les droits des enfants dans une succession

18/10/2019

Le Grand Réveil

Il y a un an : Halloween au parc Sainte-Croix !

18/10/2019

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.