Le Grand Réveil


L'invité du Grand Réveil : Robert Wurtz

L'invité du Grand Réveil : Robert Wurtz

Shutterstock

Robert Wurtz, ancien arbitre international.

L’Entente Jeunes Le Fort Verrier, groupement rural d’équipes de jeunes composés des clubs du FC. Bitche, de l’US. Goetzenbruck-Meisenthal et de l’AS. Mouterhouse propose une soirée débat interne à destination de ses équipes U11, U13, U15 et U17 ainsi que leurs éducateurs et dirigeants en présence de Robert Wurtz, ancien arbitre international et Michel Mohamed Bradaia, ancien joueur professionnel natif de Bitche et formé au FC. Bitche. Ils viendront tous deux raconter leur carrière respective et évoquer leurs souvenirs.

Robert Wurtz a été l’un des plus grands arbitres français et des plus appréciés sur les stades de l’Hexagone et du Monde. Il a dirigé la finale de la Coupe d’Europe des Clubs Champions (actuelle Ligue des Champions) entre Liverpool et Mönchengladbach en 1977. L’ancien arbitre alsacien, titulaire d’un doctorat en biologie a connu une Coupe du Monde en 1978 en Argentine. Robert Wurtz a dirigé plus de 400 matchs en 1ère Division et a été l’arbitre de deux finales de Coupes de France (1973 et 1976) avant de devenir l’arbitre de l’émission Intervilles aux côtés de Nagui, Patrice Laffont ou encore Julien Courbet.

Le football d’aujourd’hui et l’arbitrage ont bien changé depuis les années 70. Aujourd’hui, on utilise la vidéo pour juger plusieurs situations. Quel est votre avis sur l’utilisation du VAR qui fait encore beaucoup parler ?

Je vois ça d’un peu plus loin, je suis de l’ancienne époque, il n’y avait pas question de vidéo, tant pis si il y avait des erreurs, on disait que l’arbitre était mauvais. Il y a un domaine où je suis totalement d’accord avec la vidéo, c’est pour savoir si le ballon a franchi la ligne du but ou pas. Par contre à partir du moment où les personnes devant la vidéo influencent l’arbitre ou demandent l’interprétation de la faute, était-elle volontaire ou non, là c’est une autre question. On essaye de substituer l’appréciation de l’homme du centre, je suis encore un peu sceptique, et je remarque qu’il y a plus de discussions qu’avant.

L’arbitre est souvent pris à partie aujourd’hui, il est souvent jugé coupable d’une défaite. Est-ce que l’arbitrage français a régressé selon vous et que faudrait-il améliorer ?

Je ne me permettrai pas de juger les arbitres de nos jours. Nous avons là une arbitre féminine qui a réussi. J’attends encore de revoir des arbitres français lors de grandes compétitions, comme à l’époque.

Ce soir vous êtes à Bitche pour rencontrer les jeunes joueurs de l’entente jeunes Le Fort Verrier. Vous y évoquerez votre carrière et vos souvenirs. Quel est votre meilleur souvenir en tant qu’arbitre ?

Naturellement c’est d’avoir participé à une finale de coupe du monde en Argentine, et l’autre bon souvenir c’est une ou deux finales de coupe d’Europe que j’avais arbitrées dans les années 70.

Radio Mélodie

| vendredi 15 novembre 2019 à 10:28

La Mélodie Family

Naturopathie : La badiane

12/12/2019

La Mélodie Family

Recette : Verrine pommes, pain d’épices et foie gras

12/12/2019

Le Grand Réveil

L'invité du Grand Réveil : Bruno Guillaume

12/12/2019

Chaîne Événements

Faire la nouba !

12/12/2019

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.