Le Grand Réveil


L'invité du Grand Réveil : Clément Gass

L'invité du Grand Réveil : Clément Gass

Clément Gass, chef de projets au service études Grand Est de l’Insee.

Les inégalités territoriales s’accentuent. C’est le constat qu’a fait l’INSEE dans une étude publiée en décembre.

Sur quoi se base cette étude ?

Cette étude s’appuie sur l’analyse notamment du taux de pauvreté. Une personne sous le seuil de pauvreté gagne significativement moins que le Français médian. Ce seuil est fixé pour une personne seule à 1026€ en 2016, année de la référence de l’étude. Le taux de pauvreté tout seul ne suffit pas à analyser ce qu’il se passe sur les territoires, c’est pour ça que nous ajoutons environ 60 autres indicateurs qui analysent la situation sociale, par exemple le nombre de familles monoparentales, le fonctionnement économique du territoire, le taux de chômage, la qualité de vie observée à travers le logement, etc... Par rapport à tous ces indicateurs observés sur une période de 2 ans en évolution, on remarque que les inégalités augmentent.

L’étude a été faite pour tout le Grand-Est nous on s’intéresse plus particulièrement à la Moselle-Est et l’Alsace Bossue, quel est le constat pour ces territoires ?

On remarque que le taux de pauvreté est plutôt en augmentation sur ces territoires sauf dans le pays de Bitche où il est plutôt stable. Dans la communauté d’agglomération de Sarreguemines, il passe de 14.2 à 14.6% de la population. Concernant l’emploi il est aussi en baisse dans ces territoires, avec comme exception le pays de Bitche et autour de Ingwiller où ce taux est en hausse. La plupart des territoires situés à la frontière du Bas-Rhin et de la Moselle se classent dans une catégorie plutôt favorisée.

Quand on va vers l’ouest, on arrive dans des catégories de territoires plus défavorisées. C’est le cas de Forbach qui est classé parmi les territoires en appauvrissement en raison du déclin industriel, tout comme Freyming-Merlebach, Creutzwald… Ce sont des zones où la fonction "fabrication" était dominante et a perdu parfois jusqu’au 2/3 de ses emplois. Puisqu’il s’agissait d’un secteur d’activité important dans ces territoires, cela a eu une forte répercussion pour ce qui est de la pauvreté et de l’attractivité en termes de population.

 

 

 

Radio Mélodie

| lundi 13 janvier 2020 à 07:23

La Mélodie Family

Naturopathie : Sclérose en plaques

28/05/2020

La Mélodie Family

Recette : Muffins choco-bananes sans oeufs

28/05/2020

La Mélodie Family

Sortie : Chemin historique de Creutzwald

27/05/2020

La Mélodie Family

Chronique végétale : Le robinier faux acacia

27/05/2020

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.