Le Grand Réveil


L'invité du Grand Réveil : Jean Rottner

L'invité du Grand Réveil : Jean Rottner

Photo : Shutter Stock

Notre invité ce matin c’est Jean Rottner, le président de la région Grand-Est.

L’année 2020 marque un triple anniversaire de la mémoire gaullienne. C’est le 130ème anniversaire de la naissance du Charles de Gaulle, le 80ème anniversaire de l’appel du 18 juin 1940 et le 50ème anniversaire de la mort du Général.

La Région Grand-Est a tenu a célébré ce triple anniversaire en organisant des évènements toute l’année sur le territoire.

Alors déjà pourquoi avoir voulu célébrer la mémoire du général de Gaulle ?

Le général aimait beaucoup notre région, on connait tous naturellement la ville de Colombey.  Il était aussi pendant une période assez longue à Montigny-lès-Metz où il a dirigé le 507ème régiment de chars de combats. Il était aussi dans le Bas-Rhin où il a été affecté l’état-major de la 5ème armée. Il a libéré Strasbourg. A Epinal, il a tenu un discours sur les institutions de la république en 1946. À Reims, il a reçu le chancelier Adenauer. Et à Dabo en Moselle, je crois que c’était sa dernière sortie publique juste avant sa mort. Donc vous voyez c’est à la fois pour le général de Gaulle une vie personnelle, une vie publique,  une vie liée au traumatisme et à la libération de la deuxième guerre mondiale. Et enfin, c’est le général De Gaulle aussi qui réconcilie l’Europe et qui réhabilite une France : une France qu’il transforme, qu’il rend moderne, qu’il rend industrielle et l’Est de la France est également est concerné par ses mesures.

On voit les liens entre De Gaulle et la région, il y a aussi peut-être l’importance du devoir de mémoire ?

Bien sûr, plus que jamais aujourd’hui, le devoir de mémoire est essentiel, il faut rappeler ses faits historiques aux jeunes. On mesure aujourd’hui les actes antisémites tels qu’ils existent. Il faut rappeler l’histoire des camps et le conseil régional le fait à travers des voyages soit à Auschwitz soit dans le camp Alsacien. Tout cela est absolument indispensable en soutenant la création audiovisuelle, en permettant à nos jeunes lycéens de rentrer gratuitement dans tous les lieux de mémoire. Le conseil régional sera à Colombey les 18 et 19 juin pour tenir notre session plénière sur les lieux mêmes de ces souvenirs qui sont important je crois pour la famille De Gaulle et en soutenant aussi une cause que l’on trouve tout à fait juste : celle des personnes et surtout de l’enfance en situation d’handicap puisque nous créons un prix Anne de Gaulle.

Un prix Anne de Gaulle en faveur des jeunes handicapés va être créé, vous pouvez nous expliquer ?

Anne, la fille de Charles et d’Yvonne De Gaulle était trisomique. Ils s’en sont toujours occupés et c’était d’ailleurs une des raisons pour lesquelles ils souhaitaient s’installer aussi à Colombey pour qu’elle soit tranquille dans la campagne et qu’elle puisse bénéficier d’un suivi particulier et familial et donc nous avons souhaité créer un prix Anne De Gaulle de 50 000€ destiné aux initiatives en faveur de l’enfance ou à des personnes en situation de handicap, et des handicaps mentaux tout particulièrement.

Radio Mélodie

| jeudi 13 février 2020 à 08:45

Le Grand Réveil

Votre personnalité en fonction de votre couleur préférée !

21/02/2020

Le Grand Réveil

Justice : procès en français en Allemagne, c'est possible depuis un an

21/02/2020

Le Grand Réveil

L'invité du Grand Réveil : Christophe Salin

21/02/2020

La Mélodie Family

Recette : Harengs à la crème

21/02/2020

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.