La Mélodie Family


Chronique Végétale: Les Champignons

Chronique Végétale: Les Champignons

Podcasts audio :

Partie °1 - Chronique Végétale: Les Champignons


L’automne va s’installer. Les arbres se parent de leurs feuilles multicolores, les hommes s’affairent dans les champs aux moissons ou dans les vergers à la récolte des fruits. D’autres hommes sillonnent les forêts avec des paniers pour récolter de surprenants organismes qui symbolisent également l'automne.

Le champignon est-il un végétal ?

Définir un champignon n’est pas une chose facile. Certains l’associent aux mycoses, d’autres à des parasites, d’autres encore comme quelque chose qui peut se cuisiner ou alors faire la fortune des pompes funèbres. Ce n’est qu’à la fin du siècle dernier qu’on a commencé à y voir plus clair sur les champignons. On s’est aperçu que ce n’est pas une plante. Une plante est généralement verte et c'est grâce à une molécule, la chlorophylle. Cette molécule permet à la plante de fabriquer sa nourriture, en association avec le soleil. C’est ce qu’on appelle la photosynthèse. Fabriquer sa nourriture comme les plantes, le champignon ne sait pas faire. C’est pour ça qu’on ne peut pas le qualifier de végétal. Comme les animaux, il faut qu’il trouve sa nourriture dans l’environnement. Les animaux avalent la nourriture puis la digère à l’intérieur. Chez le champignon, c’est l’inverse et c’est pour ça qu’il n’est pas un animal non plus. Il digère sa nourriture à l’extérieur puis l’absorbe. En résumé, il n’est ni une plante, ni un animal, mais simplement un… champignon, membre d’un règne spécifique du vivant, les fungi.

Où se cachent les champignons hors saison automnale ?

En réalité le champignon est là toute l’année, juste sous nos pieds, mais on ne le voit pas. Il vit en fait sous forme de longs filaments dans le sol ou dans le bois, le mycélium. Sur 1 cm3 de terre, le mycélium peut atteindre jusqu’à 1 km. Ces filaments sont bien pratiques pour explorer le sol dans toutes ses directions et donc trouver de la nourriture. Certains mycéliums peuvent atteindre des kilomètres et des kilomètres.

En prêtant bien attention, les autres saisons sont également propices à l’observation des champignons, sur du bois pourri par exemple, sur des arbres malades ou même au printemps comme les morilles par exemple.

Comme tout être vivant, le champignon se reproduit. Ce qu’on voit alors sortir du sol est l’organe de reproduction qui porte les spores. Ces spores vont germer ensuite pour donner un nouveau filament, car on a vu que les champignons vivent sous forme de filaments.

Ce n’est pas facile pour un filament dans le sol ou le bois pour réussir à disperser ses spores. Il faut absolument qu’il puisse quitter le sol ou le bois pour pouvoir les disperser. Certains comme les truffes ont trouvé la stratégie de rester dans le sol et de se faire croquer par les animaux qui vont emmener leurs spores ailleurs, mais ce n’est pas le cas de tous. C’est pour ça que le champignon fabrique cette structure qu’on voit habituellement en automne et qu’on appelle un carpophore. Pour prendre de la hauteur, s’arracher hors du sol et ainsi disperser les spores.

Pour nous, cette structure est bien plus basique. Certains n’y voient qu’un aliment bon à mettre dans la casserole, ce qu’on appelle vulgairement un champignon, mais pour l’organisme c’est ce qui lui permet de se disséminer.

Mais alors pourquoi en parler dans une chronique végétale ?

Tous les champignons ne sont pas des parasites. Certains décomposent la matière organique morte et ainsi contribuent à la fabrication de l’humus. Sans les champignons, les arbres étoufferaient littéralement sous leurs déchets. D’autres s’associent avec les arbres au niveau des racines. En fait, c’est une coopération dans les deux sens : l’arbre nourrit le champignon grâce à la photosynthèse tandis que le champignon explore le sol pour lui trouver de l’eau, des minéraux et d’autres substances importantes pour que l’arbre puisse pousser. Les filaments sont plus efficaces pour explorer le sol que les racines. Le champignon est aussi là pour le protéger de l’attaque d’autres prédateurs. Beaucoup de champignons vivent en association avec les racines des arbres, c’est le cas des bolets, russules, lactaires, etc.

Près de 95 % des plantes vivent avec les plantes. Certains vivent dans la racine, autour de la racine et d’autres même dans toute la plante. Les champignons ont une très longue histoire commune avec les plantes qui remonte il y a très longtemps, quand les plantes ont commencé à coloniser la surface de la terre.

Sans les champignons, pas de si beaux arbres, de si belles forêts.

 

Chronique réalisée par Gilles, éthnobotaniste et mycologue

 

 

Radio Mélodie

| mercredi 15 septembre 2021 à 12:45

La Mélodie Family

Naturopathie: La maladie d'Alzheimer

23/09/2021

La Mélodie Family

Recette : Macarons au citron

23/09/2021

La Mélodie Family

Le jeu de la Dame

23/09/2021

La Mélodie Family

Chronique végétale: Les feuilles mortes

22/09/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.