La Mélodie Family


Chronique végétale : Le bouquet de fleurs

Chronique végétale : Le bouquet de fleurs

Podcasts audio :

Partie °1 - Chronique végétale : Le bouquet de fleurs


Dans tous les pays, il est coutume d’offrir des fleurs lors des grandes occasions. C’est devenu une coutume si habituelle qu’on n’y prête plus attention. La chronique d’aujourd’hui va traiter du bouquet de fleur.

 

Histoires et légendes

Le don de fleurs doit remonter à des temps immémoriaux. À la préhistoire où l’on attribuait déjà aux plantes des vertus médicinales, offrir des fleurs était un cadeau de bonne santé.

Durant l’Antiquité, de nombreux écrits attestent de l’importance des fleurs dans la société. Chez les Romains, la déesse Flora était la divinité de la récolte, du printemps et de toutes les bonnes espérances. Apporter des fleurs à quelqu’un, ou simplement évoquer la déesse Flora, revenait alors à promettre de belles choses et un avenir radieux à son destinataire.

C’est au Moyen Âge que se développe la pratique d’offrir des fleurs. L’Église défendait aux amoureux de faire étalage en public de leur affection. Les amoureux avaient donc l’habitude de s’offrir des fleurs pour exprimer discrètement leurs sentiments.

 

Le langage des fleurs

Cette coutume est d’origine persane. En Turquie, les bouquets de fleurs servaient à coder divers messages et pas qu’amoureux. L’arrangement, le type de fleur, les couleurs, tout avait une signification codée, l’ennemi ne voyant que des fleurs là où se trouvait un message stratégique.

Le premier livre sur le langage des fleurs a été écrit en 1819 par une Française, Louise Cortambert. On peut aussi citer en 1884 « le code secret des fleurs », paru sous l’époque victorienne et qui rencontra un immense succès dans la société anglaise alors très puritaine sur l’expression des sentiments.

La rose par exemple signifie l’amour, en rouge la passion et dans un bouquet avec 12 roses rouges, une demande en mariage. En jaune elle exprime l’infidélité, en bleu l’espoir et la patience.

Le chrysanthème signifie l’éternité (raison pour laquelle on le trouve sur les cimetières) mais en rouge est aussi une déclaration d’amour.

Citons aussi la fougère qui signifie la fascination et le tournesol « mes yeux ne voient que vous ».

 

Pourquoi offrir des fleurs en nombre impair ?

La superstition voudrait qu’offrir des roses par nombre impair prouve que le bouquet n’est destiné qu’à une seule personne : impossible de le diviser en un nombre égal de fleurs pour en faire deux bouquets. Plus romantique, l’homme conserverait une des fleurs du bouquet, généralement pour l’accrocher à sa boutonnière, en guise de partage du sentiment évoqué. Quand elle se fane, c’est qu’il est temps d’offrir un nouveau bouquet. Il semblerait que cette tradition soit purement française. À l’époque, offrir un nombre impair de roses était un moyen de prouver que les fleurs n’avaient pas été achetées sur le marché mais provenaient bien d’un fleuriste. En effet, il semblerait que les marchés ne vendaient les roses qu’en nombre pair et que les magasins de fleurs utilisaient cette astuce pour s’en démarquer.

Pair ou impair, qu’importe. C’est évidemment l’intention qui compte

 

Le bouquet de la mariée

Pendant l’Antiquité, la mariée portait un bouquet généralement composé d’herbes aromatiques, comme de la ciboulette ou encore du thym, qui étaient censées chasser les mauvais esprits le jour du mariage, mais il comportait également des herbes aphrodisiaques. Au XVIIIe siècle, le bouquet de la mariée se composa de fleurs d’oranger pour leur agréable odeur. Les fleurs odorantes étaient, en fait, surtout utilisées pour masquer les odeurs corporelles des gens, car il n’y avait pas beaucoup d’hygiène à cette époque.

 

En conclusion

Les fleurs rendent le monde plus beau et, outre leur aspect esthétique et décoratif, délivrent de puissants messages. Elles sont un cadeau universel, de toutes les occasions. Si vous souhaitez offrir des fleurs, attention aux impairs et au risque d’envoyer un message non désiré.

Offrir des fleurs est un comportement humain ancré dans nos traditions et rien ne s’oppose même à offrir des fleurs à un homme. Cela a même été validé par une étude sociologique et comportementale réalisée par l’université de Rutgers dans le New Jersey aux États-Unis, et parue en 2002, dont les résultats affirment que offrir des fleurs à un homme à un effet positif sur leur comportement. Un proverbe chinois nous dit “Si chaque homme chaque jour jetait une fleur sur le chemin de son prochain, les routes de la terre seraient tellement plus agréables !” 

 

Chronique réalisée par Gilles, éthnobotaniste et mycologue

 

 

 

 

Radio Mélodie

| mercredi 18 mai 2022 à 12:25

Le 16h-20h

L'invité : Le festival les Z'étangs d'art

29/06/2022

Le 16h-20h

Pourquoi donc un ''croque-mort'' s'appelle t-il ainsi ?

29/06/2022

La Mélodie Family

Chronique végétale : Du soleil à la musique

29/06/2022

La Mélodie Family

Recette : Brochettes de boeuf et poivrons au vin blanc

29/06/2022

Voir la suite