La Mélodie Family


Les Historateurs : Saviez-vous que les Allemands ont construit une partie de la ligne Siegfried en Lorraine au début de la Seconde Guerre Mondiale ?

Les Historateurs : Saviez-vous que les Allemands ont construit une partie de la ligne Siegfried en Lorraine au début de la Seconde Guerre Mondiale ?

Podcasts audio :

Partie °1 - Les Historateurs : Saviez-vous que les Allemands ont construit une partie de la ligne Siegfried en Lorraine au début de la Seconde Guerre Mondiale ?


Saviez-vous que les Allemands ont construit une partie de la ligne Siegfried (leur ligne de fortifications) en Lorraine au début de la Seconde Guerre Mondiale ? 

C’est une histoire qui peut sembler surprenante au premier abord, et qui pourtant nous concerne de près en Moselle.  Comment les allemands ont pu construire leur ligne de défense en territoire français ?

Pour cela, on va revenir un peu en arrière.

Dès 1928, la France commence la construction de son imposante ligne de défense face à l’Allemagne et à l’Italie : la ligne Maginot. Les plus gros chantiers sont terminés en 1935, mais pourtant, en 1940, la ligne est très loin d’être terminée et équipée entièrement. Peu avant l’attaque allemande du 10 mai 1940, la ligne Maginot couvre quasiment toute la frontière de Dunkerque jusqu’à Nice.

 

Mais la France n’est pas une exception. Dans le reste de l’Europe aussi on fortifie, on bétonne, on construit. Les belges construisent de nouveaux forts le long du canal Albert, les tchécoslovaques une ligne de défense inspirée de la ligne Maginot, et les finlandais la future ligne Mannerheim. 

 

Bien que cela soit interdit par le traité de Versailles, l’Allemagne nazie imagine dès 1936 la construction d’une longue ligne de défense allant des Pays-Bas à la Suisse : c’est le futur Westwall, dont la construction commence dès 1938, et qui sera surnommé “la ligne Siegfried” par les français. Son objectif est de dissuader toute attaque alliée par l’Ouest lorsque l’Allemagne sera occupée à l’Est. 

Mais le Westwall n’est en rien comparable à la ligne Maginot, et  les allemands construisent un énorme mythe de  propagande autour de leur ligne de défense, jusqu’à tromper les français sur la réalité de cette ligne Siegfried. 

 

Le 1er septembre 1939, l’Allemagne envahit la Pologne et le Westwall commence à être occupé. Côté français, une offensive est décidée en territoire allemand pour soulager la Pologne, à partir de la frontière entre Forbach, Sarreguemines et Bitche.  C’est l’Offensive de la Sarre. Le 4 septembre 1939, les premières unités franchissent la frontière, rejointes par le plus gros des forces le 9 septembre. Mais les Allemands ont miné et piégé toute la zone frontière. Les forces françaises s’embourbent et subissent des pertes considérables. Pour couronner le tout, la situation militaire de la Pologne se dégrade rapidement. Sans réelle volonté, l’offensive pénètre au maximum de 12km en territoire allemand, et s’arrête devant la ligne Siegfried, qui aura réussi à jouer tout son rôle dissuasif. 

 

Les forces françaises commencent à se retirer fin septembre sur ordre, et les derniers éléments quittent la Saarland à la mi-octobre. Ils sont talonnés de près par une contre-offensive allemande qui a pour but de reprendre le territoire perdu. Les allemands s’avancent même à leur tour en territoire français, dans certains villages comme Spicheren, dont les hauteurs sont stratégiques. 

 

Dans la région sarroise, les allemands et les français se font désormais face, mais en territoire français. C’est la drôle de guerre, les positions ne bougent plus. La ligne de front passe par Merlebach, Forbach, Behren puis Grosbliederstroff. Au Nord de cette ligne, les villages sont occupés par les Allemands. 

En décembre 1939, le village de Spicheren reçoit même la visite d’Adolf Hitler, qui y fera un discours radiodiffusé pour Noël. Le Führer ordonne également de renforcer la ligne Siegfried dans ce secteur. Il est décidé qu’une soixantaine de blockhaus sortiront de terre entre Spicheren et Grande-Rosselle. 

Durant les semaines qui suivent, les allemands s’activent, et les observateurs français notent régulièrement entendre les allemands travailler et les observer terrasser des blockhaus. Les français font d’ailleurs exactement la même chose de leur côté pour renforcer la ligne Maginot. 

C’est ainsi qu’entre l’hiver 1939 et juin 1940, de très nombreux blockhaus allemands furent construits… en territoire français. Ils connaîtront le combat lors de la libération en février 1945. Le bunker Wotan, aujourd’hui entretenu par une association, est un témoin de cette histoire peu connue. 

 

Chronique réalisée par Les Historateurs. Présenté par Antoine, avec la participation de Hamza, Pierre-Edouard, Guillaume, Nicolas G, Nicolas D, Yann et Alexis. 

 

"Les Historateurs" sont nés en décembre 2018 de la passion de 4 personnes pour l'histoire, l'exploration et le patrimoine.

Suivez les aventures de l'équipe des Historateurs sur leur page facebook :   https://www.facebook.com/historateurs/?     ref=page_internal   

Ou sur leur chaîne You tubehttps://www.youtube.com/c/LesHistorateurs   

 

Radio Mélodie

| lundi 20 juin 2022 à 09:45

La Mélodie Family

Sport et mal de dos

01/07/2022

La Mélodie Family

Recette : Tiramisu aux framboises et fromage blanc

01/07/2022

La Mélodie Family

Santé : Faut-il faire une toilette vaginale ?

01/07/2022

Le Grand Réveil

Le Panier Du Chef : Tarte aux épinards pommes de terre et bleu d'Auvergne

01/07/2022

Voir la suite