Les portraits de la Mélodie Family


Le portrait : Pauline, ostéopathe animalier

Le portrait : Pauline, ostéopathe animalier

Podcasts audio :

Partie °1 - Le portrait : Pauline, ostéopathe animalier


Pauline, 25 ans, née à Sarreguemines, est ostéopathe pour animaux depuis maintenant 3 ans. 

 

Présentation du métier d'ostéopathe animalier 

L'ostéopathie pour animaux, c'est la même chose que l'ostéopathie sur les humains. On va venir manipuler le corps de l'animal, pour le remettre en bon fonctionnement. Que toutes les pièces puissent bouger librement, en harmonie, libérer les douleurs, les tensions. On va s'interésser au squelette, mais aussi aux muscles, aux organes, et a la peau aussi. 

 

As-tu rêvé de faire ce métier quand tu étais petite ? 

Petite, je ne savais pas que ce métier existé. Toute petite, je voulais être paléontologue, avec les os. Plus grande, je voulais être vétérinaire, pour travailler avec les animaux. J'ai au final combiné les deux. 

 

Quel est ton parcours scolaire ? 

J'ai fait un bac S, spé SVT. Après, c'est un bac +5. Donc en école d'ostéopathie pour animaux. Ce sont des écoles privées. Au bout de ces 5 ans, j'ai fait mon mémoire. Et la nouveauté depuis 2018, je crois, nous devons être inscrits sur un registre tenu par l'ordre des vétérinaires. Pour être inscrite sur ce RNA, j'ai dû repasser deux examens, un théorique et un pratique. 

 

Dans quelle école tu as fait tes études ? 

En Normandie, dans la petite ville de Lisieux. 

 

Les avantages de ton métier ? 

De travailler avec les animaux, qui dans la majorité, son content de me voir. Je peux déveloper une relation de confiance, de respect mutuel, ou je suis contente quand je vois un animal se détendre au cours d'une consultation. 

 

Les inconvénients ? 

C'est plus inhérent à une profession indépendante. Beaucoup de temps de travail ou je ne fais pas de l'ostéopathie. Ou je fais du secrétariat, du déplacement. 

 

As-tu une anecdote à nous raconter ? 

On peut intervenir en ostéopathie sur de nombreux problèmes auxquels on ne pense pas en premier. Notamment, le fait qu'un testicule ne descende pas. C'est toujours un très grand moment, quand je dois expliquer au propriétaire de l'animal, comment masser les testicules de son animal afin qu'ils prennent leur bonne place. 

 

Les conseils que tu donnerais ? 

D'aimer les animaux. D'avoir de la patience et de la bienveillance envers eux. Avoir aussi de la bienveillance pour l'humain qui l'accompagne, qui parfois est démunie face à un animal qui est malade, qui vieillit. 

Aussi de ne pas faire cavalier seul, et travailler en équipe. On est une équipe au service de l'animal. Il y a le vétérinaire, le maréchal-ferrant, le podologue, le dentiste...

 

Dans quel secteur géographique tu interviens ? 

Direction Metz, j'interviens jusqu'à Boulay. Je fait le secteur Strasbourg, un peu plus au Sud avec Obernai. Le pays de Bitche, Haguenau, et jusqu'à la frontière allemande du côté de Mothern. 

 

Radio Mélodie

| jeudi 1 septembre 2022 à 11:10

Astuces et Vie quotidienne

Cathy, avocate, répond aux questions les plus fréquentes liées aux assurances

03/10/2022

Les Recettes de la Mélodie Family

Les croquettes jambons fromages aux restes de purée

03/10/2022

Platt Rédde Isch Gesund!

 Gâteau de foies de volailles, sauce tomates

02/10/2022

Sport, Santé et Bien-être

Point important en sport : l'échauffement

30/09/2022

Voir la suite