Actualité

Le drive, la recette qui fait tourner le Moulin d’Ambach


par Laurie
mardi 15 décembre 2020 à 06:25

Le drive, la recette qui fait tourner le Moulin d’Ambach

Le confinement a donné des idées à certains restaurateurs ! A Longeville-lès-Saint-Avold, le restaurant Le Moulin d’Ambach, dirigé par Yolande Backes s’est mis pour la première fois au Drive. Un concept qu'elle et son mari ont décidé de poursuivre.

Son N°1 - Le drive, la recette qui fait tourner le Moulin d’Ambach

Dans les cuisines du moulin d’Ambach, le chef s’occupe de préparer des plateaux de fruits de mer. Ce soir il n’y aura personne dans la grande salle de réception. Depuis mai, le restaurant propose un service en drive. Une toute première pour le restaurant et sa gérante Yolande Backes :

On était bêtement en train de nettoyer les extérieurs et on s’est rendu compte qu’il y avait possibilité de faire un beau drive en faisant rentrer les voitures d’un côté et en les faisant sortir de l’autre.

Très vite, cette idée initiée par sa fille prend forme et surtout fonctionne.

Ce sont nos clients qui continuent de nous faire confiance. D’autres se sont rajoutés. Je trouve que ce n'est pas trop mal parce que les gens sont toujours à la recherche de choses atypiques. Ils en ont peut-être marre de passer peut-être quatre heures, cinq heures à table. Là ça leur permet de manger quelque chose de bien, d’être chez eux. Là je vois bien que les gens ne sont pas forcément apprêtés quand ils arrivent au drive. Les dames ne sont pas forcément coiffées ou maquillées. Tout l’été les gens sont passés en short, en tong.

Un drive installé à côté de l'établissement

Pour Yolande, il a aussi fallu s’adapter à ce concept. Le chef, Walter, son mari, cuisine seul la semaine et est accompagné par un commis le week-end. C’est elle qui s’occupe des commandes et de la livraison sous une tonnelle installée à côté du restaurant. Et tout est parfaitement réglé.

Je fais venir 4,5 parfois 6 voitures tous les quarts d’heure donc il n’y a pas d’attente. Il n’y a pas de manœuvre dans la cour, ce n’est pas étroit. C’est tout à fait gérable. Et les gens me payent par tout moyen ou convenance : carte bancaire, chèque, espèce peu importe.

Forte de ce succès, Yolande ne s’est pas arrêtée là. Avec son mari, ils choisissent de poursuivre le drive après le déconfinement et en ouvrant moins souvent :

Avec le confinement, on a démarré le drive donc on l’a continué à la réouverture, tous les jours et on a rouvert le week-end pour les groupes. Et une fois qu’on était bien lancés avec notre drive jusqu’au samedi et l’ouverture le week-end, on a à nouveau été freinés par le gouvernement. Donc on a amélioré notre drive et de fil en aiguille, on s’en sort très bien.


Ce choix s’inscrit alors aussi dans une volonté de lever un peu le pied après une longue carrière.

Depuis le mois de septembre l’année dernière, donc ça fait plus d’un an, on a décidé volontairement de limiter notre activité car on arrive en fin de carrière et ça nous intéressait plus trop de travailler tous les jours on est un peu fatigués quand même.

Entre 80 et 120 menus distribués chaque samedi

Les plats commandés sont cuisinés avec des produits frais. Pendant le mois de décembre, des produits nobles comme le foie gras ou la truffe sont même proposés.

Yolande s’occupe par ailleurs de préparer des feuilles explicatives permettant de savoir comment réchauffer ou déguster son plat.

Au total, ce sont entre 80 et 120 menus qui sont distribués le samedi par exemple. Et certains clients reviennent même plusieurs fois :

Encore ce matin, j’ai un client qui a pris le menu tout truffes samedi soir. Il m’a commandé le plateau de fruits de mer pour vendredi, le menu du week-end pour samedi, il m’a commandé quatre menus de Noël et deux menus de Saint-Sylvestre.

Le restaurant ouvre son drive tous les jours sauf le lundi et mardi. Et pour Noël, un menu spécial de fête est proposé. En 2021, le Moulin d’Ambach compte bien continuer à surfer sur le succès de son drive.

 


Dans le reste de l'actu...

Une plateforme en ligne pour acheter local en Alsace Bossue

il y a 7 h 18 min

Stiring-Wendel : En pleine inflation, quelle vision ont les enfants de l'argent ?

il y a 10 h 50 min

Sarreguemines : Une nouvelle résidence pour seniors sort de terre

il y a 11 h 7 min

Pont-à-Mousson : Du cristal au verre dans tous ses éclats !

il y a 1 jour 4 h 28 min

Grand-Est : Les bouchers-charcutiers en danger face à l'explosion des prix de l'énergie

il y a 1 jour 6 h 21 min

Deux blessées dans un choc entre Sarre-Union et Domfessel

il y a 1 jour 6 h 34 min

Dieuze : Quelques mois après la reprise, les salariés de Rafer manifestent pour leur avenir

il y a 1 jour 10 h 20 min

Voir toute l'actu

Flash InfoAu mois de décembre, les bus de la communauté d’agglomération de Saint-Avold deviennent gratuits 

il y a 10 h 3 min

Flash InfoA Metz, le collège Philippe-de-Vigneulles est fermé jusqu’aux vacances de Noël 

il y a 10 h 8 min

Flash InfoL’éclairage public va être totalement coupé une partie de la nuit à Rohrbach-lès-Bitche 

il y a 10 h 8 min

Flash InfoLes premiers flocons de neige tomberont-ils ce week-end dans la région ?

il y a 10 h 9 min

Flash InfoA Petite-Rosselle, un conducteur perd le contrôle de son véhicule et termine sa course dans un lampadaire

il y a 23 h 11 min

Flash InfoIntermarché Sarreguemines lance la mission zéro papier

il y a 23 h 33 min

Flash InfoAlors qu’on se rapproche de la fin de l’année, l’association Wings of the ocean sort à nouveau son calendrier des « Dieux du sale »

il y a 23 h 47 min

Voir toute l'actu