Actualité

Pass Sanitaire : 
le ras-le-bol des gérants des lieux de loisirs et de culture


par Camille Bazin
mardi 20 juillet 2021 à 18:07

Pass Sanitaire : <br />
le ras-le-bol des gérants des lieux de loisirs et de culture
Photo : Google map

Ce mercredi 21 juillet marque la mise en place du pass sanitaire pour pouvoir accéder aux lieux culturels et de loisirs qui accueillent plus de 50 personnes. Les salles de sport et les cinémas sont notamment concernés.

Son N°1 - Pass Sanitaire :  le ras-le-bol des gérants des lieux de loisirs et de culture

« Ça va m’obliger à faire un tri entre les gens »

On est en colère ! Ce qui me dérange le plus, c’est que nous sommes des acteurs de la santé et, depuis 2020, alors qu’on est censé rendre les gens en santé encore plus maintenant, on nous prive de le faire.

Krystelle Staudinger, la gérante de CrossFit Sarreguemines, doit encore une fois trouver un moyen de satisfaire ses adhérents. Après avoir proposé des cours en ligne pendant les confinements, elle doit aujourd’hui faire avec le pass sanitaire.

Ça va m’obliger à faire un tri entre les gens et éthiquement, ça me dérange.

Des tests directement sur place

La plupart de ses adhérents n’ayant pas reçu leurs deux doses de vaccin, elle a trouvé un moyen pour faciliter l’accès aux tests.

Les gens pourront prendre rendez-vous à la salle pour faire des tests. Le test antigénique, on a le résultat un quart d’heure après et il y aura 2 créneaux horaires sur 3 jours donc les lundis, mercredis, vendredis à midi et 18h.

Une solution que Krystelle sait provisoire. Quand les tests deviendront payants, les adhérents seront sûrement moins motivés à prendre deux ou trois rendez-vous par semaine et Krystelle craint de perdre des abonnés.

C’est déjà en cours et c’est dégueulasse en fait. On nous ferme, on nous donne des aides qui nous permettent à peine de payer nos charges, on nous permet de rouvrir, mais on nous enlève une partie du chiffre d’affaires, et là, il n’y a personne qui va venir nous aider. Au-delà du chiffre d’affaires, ce sont des gens que j’apprécie. Mes adhérents ce ne sont pas des numéros, ce ne sont pas des contrats, ce sont des vraies personnes. Je connais tout le monde et ce sont des personnes que je perds dans mon quotidien et pour moi, c’est un scandale toute cette histoire.

« On a été très surpris »

Autre lieu concerné par ce pass sanitaire, le cinéma. Raphaël Kralj, le directeur du Méga Kiné de Freyming-Merlebach ne s’attendait pas à voir de nouvelles restrictions se mettre en place si rapidement.

On a été très très surpris. On n’a pas été tant surpris par cette décision, mais surtout par la rapidité de la mise en œuvre qui nous est demandée. Deuxième surprise, pourquoi les seuls cinémas et les seuls lieux de culture à essuyer les plâtres à partir du 21 là où d’autres professions entrent en jeu à partir du 1er août ? On a trouvé ce décalage un petit peu surprenant, étonnant, bizarre.

D’autant plus que l’été avait bien démarré.

Je crois que les spectateurs avaient été ravis de retrouver les salles de cinéma après en avoir été privés pendant longtemps, pendant de nombreux mois. C’était de belles retrouvailles, et puis, depuis le début de l’été ça s’est confirmé avec des chiffres, on était très proche de l’année 2019 qui est une très belle année avec beaucoup de films, beaucoup de blockbusters, des films populaires, des films de qualité. C’était pour nous, un peu comme un rêve ce début d’été.

Un rêve brutalement arrêté. À partir de ce mercredi, les employés auront pour mission de vérifier le pass sanitaire de toutes les personnes qui entrent dans le cinéma.

Donc, effectivement, ça va monopoliser du personnel supplémentaire et notre plus grande crainte ça reste quand même une baisse de fréquentation attendue au vu des taux de vaccination actuels et l’inconnu ça reste de savoir si une majorité des gens seront prêts à faire des tests PCR pour venir se déplacer au cinéma.

Raphaël Kralj compte sur des films comme Kaamelott, très attendu du grand public, pour faire venir les cinéphiles dans les salles obscures. 


Dans le reste de l'actu...

Niederstinzel : Plusieurs animaux vivent dans une maison de l'horreur, la SPA intervient

il y a 3 h 37 min

Pour la cueillette des champignons : ''les applications sont à bannir''

il y a 12 h 53 min

Sarreguemines : Michel Munsch continue de décrocher des titres avec son guide : ''avec sa voix il est mes yeux''

il y a 13 h 35 min

Bientôt un magasin de producteurs locaux à Sarreguemines ?

il y a 14 h 35 min

Saint-Avold : Brioches de l'amitié : les bénévoles repartent pour une semaine de porte-à-porte

il y a 15 h 50 min

Moselle : Suppression de la redevance, taxe foncière, taxe d'habitation... Voici les dernières nouveautés à connaître

il y a 1 jour 7 h 13 min

Moselle : Octobre Rose : les associations se mobilisent pour sensibiliser les femmes au dépistage

il y a 1 jour 8 h 41 min

Voir toute l'actu

Flash InfoLa friperie Saint-Nicolas d’automne a lieu à partir d’aujourd’hui à Sarreguemines

il y a 13 h 11 min

Flash InfoAprès avoir réduit son éclairage public la nuit, la ville de Forbach fait des ajustements 

il y a 13 h 11 min

Flash InfoUn élève a été passé à tabac au cœur du lycée Labroise de Sarrebourg 

il y a 13 h 12 min

Flash InfoDes élections municipales partielles sont organisées ce week-end à Harskirchen

il y a 13 h 12 min

Flash InfoUn Alsacien a remporté une très belle somme le week-end dernier au casino de Niederbronn-les-Bains 

il y a 13 h 13 min

Flash InfoCe week-end, les SPA du secteur organisent leurs portes ouvertes

il y a 13 h 13 min

Flash InfoA Falck, les habitants sont appelés à se mobiliser contre la fermeture d’un cabinet médical 

il y a 13 h 13 min

Voir toute l'actu