Politique

Macron/Le Pen, un choix difficile pour ceux qui ont voté à gauche


par Camille Bazin
vendredi 22 avril 2022 à 05:08

En Moselle, alors que Marine Le Pen est arrivée en tête au premier tour de l’élection présidentielle, deux communes ont largement plébiscité le candidat Jean-Luc Mélenchon, il s’agit de Behren-lès-Forbach et Farébersviller. À quelques jours du duel Marine Le Pen – Emmanuel Macron, nous nous sommes rendus dans ces deux communes, à la recherche des électeurs du candidat insoumis.

Son N°1 - Macron/Le Pen, un choix difficile pour ceux qui ont voté à gauche

"C’est la peste ou le choléra donc moi je vais m’abstenir"

Près de 52% des votants, soit environ une personne sur deux qui a voté à Behren-lès-Forbach a choisi Jean-Luc Mélenchon au premier tour. Pourtant, dans les rues, les soutiens du candidat insoumis ne sont pas faciles à trouver. Ici, sur l’aire de jeux, beaucoup de mères avec leurs enfants. La plupart n’ont pas voté. C’est le cas d’Amandine qui vit à Behren-lès-Forbach depuis 4 ans.

Je ne suis pas inscrite sur les listes électorales ici, je suis encore inscrite en Meuse donc je n’ai pas pu voter.

Voile sur les cheveux, Amandine regrette de ne pas avoir pu mettre de bulletin dans l’urne.

J’aurais aimé que Jean-Luc Mélenchon ait plus de votes et que Marine Le Pen ne soit pas au second tour.

Un peu plus loin, nous tombons sur Claude. Il a voté au premier tour et ira voter au second tour. Il ne comprend pas le choix des Behrenois qui ont soutenu en masse Jean-Luc Mélenchon.

Dans le temps, j’étais aussi socialiste, mais ce n’est plus pareil aujourd’hui. C’est mieux ce qu’on a actuellement.

Pour Claude, ce sera donc Emmanuel Macron. Ce sera également le vote de Chantal qui vit depuis 47 ans à Behren-lès-Forbach.

Je n’aimerais pas que ça soit Marine Le Pen. On ne sait pas ce qui nous attend. Peut-être qu’il faudrait essayer, on n’en sait rien, mais une fois qu’elle est installée pour 5 années ce n’est pas 5 mois. Et après, je trouve aussi que c’est peut-être un an de perdu jusqu’à ce qu’elle prenne tous les dossiers en main. Et puis Emmanuel Macron, faut pas trop le critiquer, ce n’est pas évident. Si vous demain, vous êtes présidente, ou moi, vous croyez qu’en claquant des doigts ça marche comme on veut ? Non, je ne crois pas.

Mais tout ça ne nous dit pas ce que feront ceux qui ont voté Mélenchon. Après plusieurs minutes de recherche, nous tombons sur Mehdi, 27 ans, qui attend son covoiturage.

Oui moi, j’ai voté Mélenchon, je le dis ouvertement. On n’a pas beaucoup de choix donc moi, c’est celui qui me convenait le plus. Je suis très déçu de voir Le Pen et Macron au deuxième tour, c’est la peste ou le choléra donc moi je vais m’abstenir. De toute façon, on a l’habitude maintenant.

"On ne veut plus de Macron, mais on ne veut pas Marine"

À Farébersviller, Jean-Luc Mélenchon est arrivé en tête du premier tour avec plus de 47% des votes. C’est à ce candidat que Samra, 22 ans, employée dans une pâtisserie a donné sa voix. Pour le second tour, elle est indécise.

On ne sait pas pour qui voter. Personnellement, je ne sais pas du tout entre Macron et Marine. On ne veut plus de Macron, mais on ne veut pas Marine donc on est perdu et on ne sait pas.

Dans le commerce d’à côté, Nabil se pose moins de questions.

Il faut laisser celui qui est déjà en place, qui connaît la situation, qui a géré. Étant donné que c’est lui qui a tout eu, les gilets jaunes, il n’a pas été épargné. Moi, je vous le dis franchement, je suis un macroniste. Je ne discute même pas de ça, c’est Macron, Macron, il n’y a rien à faire, c’est Macron.

 

Au premier tour, c’est Marine Le Pen qui est arrivée en deuxième position devant Emmanuel Macron à Farébersviller, comme à Behren. La tendance s’inversera-t-elle dimanche ? Ce qui est sûr, c’est qu’en attendant, l’élection du ou de la futur(e) chef de l’Etat continue d’alimenter les conversations de comptoir.

- Tu vas voter Le Pen ?

- Mais oui Le Pen

- Vote personne, vote blanc

- Je vote blanc