Point important en sport : l'échauffement

Sport, Santé et Bien-être

Point important en sport : l'échauffement

Chargement

Épisode du vendredi 30 septembre 2022 à 12:30

L’échauffement

 

1)     Pourquoi l’échauffement est-il important en sport ?

 

Car il va préparer le corps à l’effort, à l’activité spécifique. Il permet d’augmenter la température corporelle et musculaire, de préparer les articulations et tendons, de favoriser les échanges gazeux et chimiques du corps et d’éviter les blessures. Difficile de performer sans un bon échauffement adapté.

 

2)     Combien de temps doit-on s’échauffer ?

 

Cela dépendra du type d’activité pratiquée, de la durée de celle-ci, des conditions météo, des besoins personnels. Cela va varier entre 8 et 20 minutes en général. Pour un cours collectif de 45 minutes, 8 minutes suffisent. Pour un footing de 60 minutes, 15 minutes suffisent. Pour une séance de musculation de 1 h 30, 20 minutes maximum. Au-delà de 30 minutes, la performance risque d’être altérée, sauf en conditions extrêmes (grand froid par exemple).

 

3)     A quel niveau d’intensité doit-on s’échauffer ?

 

Toujours à un niveau moindre que l’intensité de travail ou de compétition (entre 60 et 90%), mais de manière croissante. Il est également important de réduire le délai entre l’échauffement et le début de la compétition et de rester actif pendant la phase d’attente.

 

4)     Comment réaliser un bon échauffement ?

 

Il faut potentialiser tous les paramètres (muscles, cœur, poumons, articulations, mental). Il faut donc faire du cardio-training, une mobilisation articulaire statique et dynamique, des étirements balistiques actifs, du travail spécifique de motricité, de coordination technique et de réactivité en rapport avec l’activité. L’échauffement doit être organisé, graduel, et l’intensité doit augmenter progressivement. L’idéal étant de se créer une routine facile à reproduire. Souvent l’échauffement est accéléré ou incomplet. Le risque de blessure ou de contre-performance n’en sera que plus grand.

 

5)     L’échauffement peut-il varier en fonctions des conditions ?

 

Oui. S’il fait froid on s’échauffe plus longtemps. S’il fait chaud un peu moins. Si la séance de travail est plus intense qu’à l’accoutumée, il faut également prolonger son échauffement. Si dans une compétition il y a plusieurs passages (athlétisme par exemple), il faut rester « chaud », ou s’échauffer modérément avant chaque passage.

 

Le mot de notre coach Sacha

Échauffement maîtrisé est gage de sérénité et de longévité !