Actualité

À Schoeneck, les Schlofkepp sont devenus incontournables


par Cédric Kempf
mardi 16 février 2021 à 04:59

À Schoeneck, les Schlofkepp sont devenus incontournables

Tout a commencé grâce à une bande de copains lors d’un bal de foot. Depuis 1982, les Schlofkepp tournent en dérision les histoires du village en sketchs, rigolent de l’actualité et remettent les tubes à leur sauce. Zoom sur cette troupe avec Jean-Claude Berrard, plus connu sous le nom de Nuddel.

Son N°1 - À Schoeneck, les Schlofkepp sont devenus incontournables

Ce sont des milliers de personnes qui sont déjà allés voir les Schlofkepp en 38 ans d’existence. Un succès fou qui avait démarré dès la première année avec un seul spectacle au programme.

On s'est retrouvé dans une salle qui peut contenir 382 personnes normalement. Et là, on était à 480 il me semble. On a fait deux, la troisième année trois puis voilà on était rendu à 6 soirée à Schoeneck et 2 à Stiring-Wendel.

Les aventures de la famille Nuddel sont racontées chaque année. Mais ce nom n’a pas été choisi au hasard.

Je sais que ça vient de mes ancêtres. Les familles Berrard à Schoeneck c'était des Nuddel et j'ai repris ce terme pour le prendre comme nom de scène.

Lorsqu’on va voir les Schlofkepp, c’est la dernière partie qui est attendue. Celle avec les chants. Et ce n’est pas n’importe qui, qui les compose.

Pour la scène, il y a eu 800 chants. Pour la majorité, ils ont été composés par Gabriel Bastian, le maire du village.

Et il y a une chanson qui est resté toutes ces années. Celle sur l’Abbé Rohr.

La chanson Ameno qu'on a transformé en Abbé Rohr. Les WC de l'église étaient toujours fermés, et on a fait comme s'il y avait quelqu'un à l'intérieur, on a dit que c'était le curé, et puis quelqu'un qui était pressé voulait prendre sa place. Donc c'est devenu "Abbé Rohr, libérez, cabinet..."

Les Schlofkepp sont à l’arrêt à cause du Covid, mais Nuddel est fier de tout ce qui a été déjà fait.

On a réussi pendant 38 ans à faire rire le public. On devrait se faire rembourser par la Sécurité Sociale parce que c'est une thérapie du rire.

Les Schlofkepp n’ont qu’une hâte. Pouvoir remonter sur scène.


Dans le reste de l'actu...

Partager ses codes Netflix : les règles se durcissent

il y a 1 h 25 min

Les salariées des crèches de Sarreguemines, Forbach et Harskirchen expriment leur colère dans la rue

il y a 4 h 22 min

Le département de la Moselle recherche 100 nouveaux assistants familiaux

il y a 10 h 51 min

La saison 7 de Télé-Cigogne à Sarralbe est officiellement lancée

il y a 14 h 16 min

Saint-Jean-Kourtzerode : Des confitures et de la pâte à tartiner bio et locales pour la Chandeleur

il y a 14 h 42 min

Combien coûte mon passage sur l'autoroute A4 depuis le 1er février ?

il y a 1 jour 4 h 4 min

Agglo de Forbach : 6 entreprises récompensées pour leur réussite et leur investissement sur le territoire

il y a 1 jour 6 h 3 min

Voir toute l'actu

Flash InfoUne opération don de cheveux est organisée à la Brasserie des Faïenceries de Sarreguemines

il y a 3 h 12 min

Flash InfoLa Cour d’Appel de Metz va juger demain un homme pour détention de plusieurs animaux sauvages

il y a 3 h 12 min

Flash InfoUne trentaine de personnels de la petite enfance ont manifesté à Sarreguemines ce matin

il y a 3 h 13 min

Flash InfoLes Instituts de Formation en Soins infirmiers vous ouvrent leurs portes en ce début de mois de février

il y a 10 h 1 min

Flash InfoL’unité de production n°1 de la centrale nucléaire de Cattenom produit à nouveau de l’électricité 

il y a 10 h 1 min

Flash InfoL’homme alcoolisé qui a jeté son chien par la fenêtre à Strasbourg a été jugé 

il y a 10 h 1 min

Flash InfoSi vous deviez vous rendre à Paris ce week-end, sachez que de nombreux trains vont être supprimés 

il y a 10 h 2 min

Voir toute l'actu