Actualité

En Moselle, moins d'une femme sur deux participe au dépistage organisé


par Margot Benabbas
mercredi 13 octobre 2021 à 08:51

Octobre rose, c’est le mois de promotion du dépistage du cancer du sein.

Son N°1 - En Moselle, moins d'une femme sur deux participe au dépistage organisé

Dr Nguyen-huu médecin coordinateur du CRCDC Grand-Est (Centre Régional de Coordination des Dépistages des Cancers du Grand-Est) pour la Moselle.

Le dépistage du cancer du sein ça concerne qui ? Pourquoi il est important de se faire dépister ?

Le dépistage du cancer sein concerne les femmes de 50 à 74 ans sans facteur de risque particulier identifié c'est-à-dire sans antécedents personnels ou familiaux par exemple. Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme. Le depistage est important car il permet de détecter des lésions qui peuvent évoluer vers un cancer et ce avant l'apparition des symptômes. Le dépistage permet vraiment un diagnostic précoce et un traitement moins lourd par la suite. 

Une idée que beaucoup de femmes ont en tête c’est que le dépistage est douloureux. Est-ce que c’est vrai ?

Pour effectuer une mammographie, il faut mettre le sein entre deux plaques qui vont exercer une pression pendant quelques secondes pour obtenir une bonne qualité d'image, alors ça peut être désagréable, voire douloureux, c'est une perception qui est variable d'une femme à l'autre mais il faut garder à l'esprit que c'est sans risque pour la poitrine et aussi se rappeler qu'il y a un bénéfice à détecter un cancer à un stade précoce parce que ça implique une chirurgie et un traitement moins lourd par la suite. 

En Moselle, combien de femmes sont concernées par les dépistages organisés ? Est-ce qu’elles sont assez nombreuses à le faire ?

En Moselle, il y a environ 86 000 femmes qui sont invitées chaque année pour participer au dépistage organisé. En 2020, le taux de participation était de 40% donc moins d'une femme sur deux : c'est insuffisat compte tenu des bénéfices qu'on peut tirer du dépistage. D'où l'importance de cette campagne en octobre qui permet de rappeler aux femmes l'importance du dépistage pour prendre soin de leur santé. 

Dans notre département y a-t-il beaucoup de cancers du sein qui sont détectés ? Est-ce que les femmes s’y prennent suffisamment tôt ?

Tout à fait, en Moselle il y a environ 300 cancers qui sont dépistés chaque année dont 20 qui sont découverts grâce à la deuxième lecture des mammographies qui est faite dans notre centre parce qu'on dépiste toujours mieux en ayant un double regard sur les examens. Ce sont donc effectivement des cancers qui sont découverts tôt avec de bon pronostics c'est-à-dire qu'ils se soigent bien. Le suivi du cancer du sein est très important. Une prise en charge tôt permet dans la majoité des cas, 95% il me semble, de soigner le cancer. 

De nombreux événements sont organisés pour « Octobre rose » en Moselle. Pourquoi il est important d’y participer ?

Je dirais que tout ce qui peut renforcer le réfexe du dépistage du sein chez les femmes est positif et cette campagne le permet. Il y a de nombreux évènements qui sont organisés avec nos partenaires, des marches, des stands d'information etc. Vous pouvez retrouver ces informations sur notre site d'internet www.depistagecancer-ge.fr et ce sera l'occasion aussi de rencontrer des personnes qui pourront répondre à vos questions sur le cancer du sein, les manières de prévenir son apparition, sur l'auto-palpation et toutes les questions autour du depistage en général.