Hôpital de Sarreguemines : des lits sont fermés, le dispositif ''hôpital en tension'' déclenché - Radio Mélodie

Santé

Hôpital de Sarreguemines : des lits sont fermés, le dispositif ''hôpital en tension'' déclenché


par Cédric Kempf
jeudi 2 décembre 2021 à 05:06

La décision a été prise par la direction de l'établissement ce mardi. Le dispositif "hôpital en tension" est donc déclenché. Mais quel est ce dispositif et quelle est sa différence avec le plan blanc ? La réponse de Monique François, déléguée fédérale Force Ouvrière Santé Lorraine.

Son N°1 - Hôpital de Sarreguemines : des lits sont fermés, le dispositif ''hôpital en tension'' déclenché

"Hôpital en tension" ça veut dire que l'hôpital est plein et qu'on a un problème de lits, et qu'il faut faire sortir les patients au plus vite avec un retour à domicile. Le plan blanc, c'est un dispositif qui permet de rappeler les agents à tout moment.

Si ce dispositif est mis en place, c'est pour deux raisons : l'absentéisme chez le personnel soignant alors qu'un nombre conséquent de patients affluent à l'hôpital.

Son N°2 - Hôpital de Sarreguemines : des lits sont fermés, le dispositif ''hôpital en tension'' déclenché

On a un taux d'absentéisme exponentielle, on est à peu près à 12/13% d'absentéisme dans l'établissement, donc plus suffisamment de personnel pour maintenir tous les lits ouverts. On doit donc fermer des lits en médecine et en chirurgie pour pouvoir disposer de suffisamment de personnel pour s'occuper des patients.

Des lits sont donc fermés dans différents services et ce nombre devrait augmenter durant les fêtes.

Son N°3 - Hôpital de Sarreguemines : des lits sont fermés, le dispositif ''hôpital en tension'' déclenché

C'est fluctuant. Là pour l'instant, on a 13 lits qui sont fermés en médecine, il y a 6 lits qui sont fermés en chirurgie. Durant la période des fêtes, les lits de chirurgie, il y en aura davantage qui seront fermés.

Monique François tient à rassurer. Ce n'est pas parce qu'il y a moins de personnels et donc moins de lits, que des patients ne seront pas accueillis.

Son N°4 - Hôpital de Sarreguemines : des lits sont fermés, le dispositif ''hôpital en tension'' déclenché

Non, il n'est pas question de refuser des patients. L'hôpital a cette vocation d'accueillir tout le monde, donc il faut qu'on trouve des solutions, certes il y aura peut-être des délais d'attente plus long, mais l'hôpital ne refusera pas des patients.

Depuis la crise sanitaire, le gouvernement parle du Ségur de la Santé pour améliorer les conditions de travail. A l'heure actuelle, il n'y a eu que des coups de pouce sur les salaires des soignants.

Son N°5 - Hôpital de Sarreguemines : des lits sont fermés, le dispositif ''hôpital en tension'' déclenché

Maintenant on est sur le Ségur 2 où on nous alloue des budgets pour embaucher du personnel, mais il n'y a pas de personnel sur le marché. On est juste victime des dernières décennies d'une politique de santé vue au rabais.

Tension également aux urgences

Au service des Urgences, la responsable Emmanuelle Seris, tient également à rassurer. En cas de problème grave, vous serez soigné dans de bonnes conditions.

Son N°6 - Hôpital de Sarreguemines : des lits sont fermés, le dispositif ''hôpital en tension'' déclenché

Evidemment, vous allez passer en priorité et vous serez pris en charge dans des délais qui sont compatibles avec les meilleurs soins et le fait de pouvoir accéder à des traitements qui sont indispensables et urgents. C'est certain.

Par contre, pour des problèmes de santé considérés comme moins urgents, le temps d'attente peut donc augmenter. Entre les cas Covid, les maladies hivernales et les situations d'urgence, les passages aux urgences augmentent. Si les chiffres sont en hausse, c'est également que l'offre de soin en ville est de plus en plus faible.

Son N°7 - Hôpital de Sarreguemines : des lits sont fermés, le dispositif ''hôpital en tension'' déclenché

Il n'y a plus d'offres de soins sur le territoire, ça devient très compliqué et très limité. Forcément, tout ça aboutit au fait qu'il y a un endroit qui est ouvert tout le temps, et où effectivement il y a une offre de soin, c'est les Urgences. On peut très bien comprendre et je comprends très bien que les patients finissent par venir chez nous pour consulter.

Le Covid-19 revient 

A Sarreguemines, en une semaine, le nombre de patients Covid a presque triplé en passant de 4 à 11. 4 sont d’ailleurs en réanimation.


Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.