Sport

Forbach : Nancy, Ajaccio, Metz, Hombourg-Haut... Ludovic Guerriero se livre sur sa carrière de footballeur


par Cédric Kempf
mercredi 7 septembre 2022 à 05:28

Nancy, Ajaccio, Metz, Hombourg-Haut... Ludovic Guerriero se livre sur sa carrière de footballeur

Natif de Forbach, c'est tout naturellement dans sa ville que Ludovic Guerriero a appris les bases du football. Un sport passion pendant son enfance avant de devenir un métier. Pendant 14 ans, le milieu de terrain a connu le monde professionnel avant de revenir au foot amateur. Rencontre avec celui qui a remporté un titre de champion de Ligue 2 et une coupe de la Ligue.

De la Meurthe-et-Moselle à la Corse...

Formé pendant plusieurs années à l'AS Nancy Lorraine, Ludovic Guerriero devient professionnel lors de la saison 2003-2004. Malheureusement, le Forbachois n'a droit qu'à très peu de temps de jeu et se voit prêté à Raon L'Etape lors de la saison 2005-2006. Là-bas, il joue à 33 reprises et marque 6 buts. Son retour en Lorraine change très peu son statut, et c'est en 2008 que l'AC Ajaccio vient le chercher. C'est loin de ses terres que le milieu de terrain peut exprimer son talent durant deux saisons avec 79 matchs et 8 buts marqués. 

Son N°1 - Nancy, Ajaccio, Metz, Hombourg-Haut... Ludovic Guerriero se livre sur sa carrière de footballeur

Quand j'ai commencé, je finis directement champion de France de Ligue 2 avec Nancy, c'est déjà à part. La coupe de la Ligue, c'est aussi à part. Il y a aussi les années à Ajaccio, parce que je sors de mon cocon. Je vais vraiment à l'autre bout de la France pour montrer quel joueur je suis, et j'y arrive. Je suis titulaire indiscutable, je suis vice-capitaine alors que ce sont normalement les Corses qui portent le brassard. J'ai réussi à atteindre ces objectifs-là.
Ludovic Guerriero à gauche, sous le maillot de l'ASNL, face à Karim Benzema, lorsqu'il était joueur à Lyon - Photo transmise par le joueur

Lors de la saison 2010-2011, le Forbachois signe à Metz pour des raisons familiales et fait deux saisons pleines avant d'en faire de même à Châteauroux. C'est ensuite à Laval, en Roumanie et à Pau que la carrière professionnelle de Ludovic se conclut. Une grosse blessure au genou va ensuite stopper net la possibilité de continuer à jouer au plus haut niveau. Pourtant, il a essayé de rebondir après sa période de rééducation.

Son N°2 - Nancy, Ajaccio, Metz, Hombourg-Haut... Ludovic Guerriero se livre sur sa carrière de footballeur

Lorsqu'on te dit, à 33 ans, t'es vieux... Alors qu'aux tests physiques et aux matchs amicaux que je faisais, il y avait des coachs du club qui me disaient "Je ne comprends pas pourquoi on ne te prend pas", c'est difficile à entendre. Je ne suis pas d'accord. Tout dépend de son hygiène de vie, il y a tout qui rentre en compte, et moi, quand je fais les tests dans ces clubs-là, on me dit t'es 2e, 3e, voire même 1er... Je me dis comment on peut me dire ça.
Ludovic Guerriero sous le maillot messin - Photo transmise par le joueur

Pour continuer à jouer au football, il se résout à revenir dans le monde amateur. C'est en 2018, à Sarreguemines, qu'il retrouve le bonheur de la compétition.

Son N°3 - Nancy, Ajaccio, Metz, Hombourg-Haut... Ludovic Guerriero se livre sur sa carrière de footballeur

Ce n'est pas compliqué de passer dans le monde amateur, parce que l'on vient tous du monde amateur. Moi, j'étais formé à Forbach. J'ai eu la chance en plus de voir un joueur extraordinaire qui était Carmelo Micciche et qui était passé du monde pro à Forbach, c'était un exemple pour moi. Quand je voyais comment il continuait à s'entraîner, ce qu'il donnait en match, je me suis dit que c'est cette image qu'il faut montrer. Le plus dur, c'est dans la réflexion. Dans le monde professionnel, on a cette capacité à réfléchir un peu plus vite que certains joueurs amateurs, donc faut s'adapter.

Aujourd'hui, Ludovic Guerriero s'éclate à la SSEP Hombourg-Haut, en Régionale 2. Joueur du club depuis 2020, il est aussi depuis peu le directeur technique et sportif de l'école de foot. Le Forbachois veut donner la meilleure image d’un ancien joueur pro dans un club amateur.

Son N°4 - Nancy, Ajaccio, Metz, Hombourg-Haut... Ludovic Guerriero se livre sur sa carrière de footballeur

On a une équipe de jeunes, on veut voir à la fin de saison son évolution, peu importe la victoire ou la défaite. Pour moi, l'importance, c'est la progression du joueur. Je mets les résultats à part parce que l'on n'est pas un centre de formation où l'on attend des résultats pour être classé. Nous, c'est faire évoluer les joueurs, que ce soit footballistiquement, mais aussi humainement. On veut leur faire comprendre que le travail qu'on leur demande lors d'une séance d'entraînement, c'est le même que l'on demande à l'école, et c'est le même que l'on va demander tous les jours lorsqu'ils seront plus grands.

Sa vision du football d'aujourd'hui

Avant de parler des clubs par lesquels il est passé, Ludovic Guerriero fait un bilan de son passage dans le monde professionnel.

Son N°5 - Nancy, Ajaccio, Metz, Hombourg-Haut... Ludovic Guerriero se livre sur sa carrière de footballeur

Je pense avoir fait la carrière que je devais faire. On dit toujours qu'on peut faire plus, mais on aurait pu faire moins. J'ai donné le maximum dans tous les clubs où je suis allé. Peut-être que des fois, il a manqué le petit quelque chose pour aller plus haut ou des fois l'opportunité, ou des fois, c'est même le bon agent... Mais en tout cas, je ne regrette rien du tout.

Le Forbachois a toujours un oeil attentif sur les résultats de ses anciens clubs. Il garde d'ailleurs un attachement particulier avec Ajaccio où il n'hésite pas à y retourner, comme cet été.

Son N°6 - Nancy, Ajaccio, Metz, Hombourg-Haut... Ludovic Guerriero se livre sur sa carrière de footballeur

J'ai eu un attachement particulier à Ajaccio, par l'accueil que j'ai eu par les gens du club, les gens de la ville et les supporters. Il y a quelque chose qui s'est créée entre eux et moi. Depuis, chaque année, quand je peux, je vais en vacances là-bas. Je retourne souvent aux entraînements du club, j'ai gardé des liens avec le coach Olivier Pantaloni qui était le mien. Pour moi, c'est important de garder ça.
Joueur à Hombourg-Haut, il suit tout de même les résultats de ses anciens clubs pro - Photo Facebook SSEP Hombourg-Haut

Le milieu de terrain a aussi une opinion sur le FC Metz qui est en Ligue 2. Et Ludo croit en la montée.

Son N°7 - Nancy, Ajaccio, Metz, Hombourg-Haut... Ludovic Guerriero se livre sur sa carrière de footballeur

Ça va jouer quoi qu'il arrive la montée jusqu'au bout, il ne faut pas avoir peur là-dessus. En plus, c'est un coach (Lazlo Boloni) qui, malgré qui soit dur, a des valeurs, et il ne faut pas oublier qu'il a lancé Cristiano Ronaldo. Beaucoup de personnes oublient cette information et le voient comme un coach fermé, c'est plutôt un coach ouvert avec ses méthodes certes, mais ça reste un coach ouvert et je pense qu'il peut faire du bien au FC Metz.

Son club formateur, l'AS Nancy-Lorraine, il ne l'oublie pas non plus. En très mauvaise posture en National, c'est le coeur déchiré qu'il voit la descente aux enfers du club meurthe-et-mosellan.

Son N°8 - Nancy, Ajaccio, Metz, Hombourg-Haut... Ludovic Guerriero se livre sur sa carrière de footballeur

J'ai l'impression que, depuis que le club a été vendu, il a perdu son âme quoi. C'est vrai que la nouvelle direction, même si cette année, ça s'est "mieux passé" avec les supporters dans la campagne d'abonnement, elle a essayé de se donner une autre image que celle qu'elle a véhiculé depuis sa prise de fonction. Néanmoins, il manque toujours quelque chose. Je pense que pour le club ça va être difficile de remonter, en sachant que le championnat de National, c'est très dur. Il y a des équipes comme Châteauroux qui sont là depuis l'année dernière et qui voient que c'est très compliqué pour remonter, le statut professionnel ne dure que 2 ans. Aujourd'hui, il ne faut pas se voiler la face, ce qui peut faire vivre Nancy, c'est son centre de formation. Mais si l'on ne s'appuie pas dessus et si l'on fait que de recruter des joueurs, même s'ils ont le niveau, je pense qu'au centre de formation il y a ce qu'il faut.

Quoi qu'il en soit, il restera toujours un supporter des clubs dans lesquels il a joué. Désormais, c'est donc à la SSEP Hombourg-Haut qu'il essaye de donner le meilleur de lui-même. Il espère d'ailleurs faire un bon parcours en Coupe de France pour marquer les esprits du foot amateur, et même un peu plus haut.

Ludovic Guerriero et ses coéquipiers - Photo Facebook SSEP Hombourg-Haut

Dans le reste de l'actu...

Farébersviller : Près de 250 armes déposées à la gendarmerie en une semaine

il y a 20 h 48 min

Moselle - Bas-Rhin : Les idées de sortie pour ce samedi 3 décembre

il y a 20 h 48 min

Le téléthon c'est ce week-end avec de nombreux événements en Moselle-Est

il y a 1 jour 2 h 31 min

Sarreguemines : L’INSPE veut faire valoir son site de formation biculturel d’exception

il y a 1 jour 4 h 55 min

Dieuze : Un logement mis à disposition des femmes victimes de violences conjugales

il y a 1 jour 4 h 57 min

Sarreguemines : La boutique de galets parfumés Barbie Créations fête ses 1 an

il y a 1 jour 5 h 44 min

Les champions du biscuit de Noël sont attendus à Forbach ce week-end

il y a 1 jour 20 h 26 min

Voir toute l'actu

Flash InfoCe week-end, c’est le Téléthon, et la Moselle y participe activement

il y a 18 h 56 min

Flash InfoUn accident assez surprenant a eu lieu sur le parking du Burger King à Roth

il y a 18 h 56 min

Flash InfoC’est une bien triste nouvelle qu’on apprend du côté de Bourgaltroff dans le Saulnois 

il y a 1 jour 5 h 25 min

Flash InfoLa commune de Morhange décide à son tour de couper l’éclairage public la nuit

il y a 1 jour 18 h 46 min

Flash InfoVous avez jusqu’à demain pour aller déposer vos armes !

il y a 1 jour 19 h 54 min

Flash InfoDe nouveaux artisans et producteurs ont décroché le label Qualite MOSL !

il y a 1 jour 19 h 54 min

Flash InfoDe nouveaux artisans et producteurs ont décroché le label Qualite MOSL !

il y a 1 jour 19 h 55 min

Voir toute l'actu