Société

Moselle-Est : Les Restos du Coeur se préparent à recevoir 15 à 18% de bénéficiaires en plus


par Camille Bazin
lundi 21 novembre 2022 à 09:52

Les Restos du Coeur se préparent à recevoir 15 à 18% de bénéficiaires en plus

La campagne hivernale des Restos du cœur démarre aujourd’hui. En raison de l'augmentation des prix, l'association se prépare à une forte affluence.

Son N°1 - Les Restos du Coeur se préparent à recevoir 15 à 18% de bénéficiaires en plus

Christian Raze, président des Restos du cœur de Moselle-Est

La campagne hivernale des Restos du cœur démarre aujourd’hui. Pour vous, c’est la première campagne en tant que président puisque vous venez de succéder à Brigitte Busolini. Ça fait longtemps que vous vous mobilisez pour les Restos du cœur ? Quel est votre parcours dans l’association ?

C’est un parcours d’engagement depuis 5 ou 6 ans, ça sera la 6ème campagne cette année. C’est la volonté pour moi de servir un petit peu, d’être utile et de mettre mes compétences à disposition des personnes accueillies. Un engagement réfléchit, volontaire et désintéressé.

Parlons de la campagne hivernale 2022, en quoi ça consiste ? C’est le moment pour les personnes dans le besoin de se faire connaître, c’est ça ? Comment ?

Comme chaque année à cette période de l’année nous démarrons la campagne d’hiver. C’est une campagne intense, nous allons accueillir beaucoup de personnes, celles qui ont besoin de nous et nous allons distribuer des produits alimentaires, mais pas que. On va essayer également de les accompagner en leur apportant différents services tels que le retour à l’emploi.

Qui sont les personnes qui peuvent bénéficier de tout ça ?

Les personnes les plus démunies et on sait qu’elles sont de plus en plus nombreuses malheureusement. Nous prévoyons également de plus en plus de familles qui viennent nous rejoindre malheureusement à cause de l’augmentation des charges, l’électricité, l’énergie. Je dis malheureusement parce qu’on aimerait que ça soit le contraire, mais malheureusement, nous prévoyons une affluence supérieure de 15 à 18 % par rapport aux autres années. On est très inquiet par rapport à ça et en même temps, on se prépare pour ça.

Vous avez des catégories plus représentées dans les bénéficiaires ?

La première surprise, c’est de voir que les familles que nous accueillons sont plutôt des familles d’une personne ou monoparentales. Dans notre région, c’est presque 45%. Mais aujourd’hui il y a toutes les catégories. On voit aussi bien des personnes en activité que des personnes sans emploi. On ne peut pas ignorer non plus les personnes venues d’autres pays malmenées en ce moment par les guerres. C’est vraiment tout horizon, tout profils. Une autre recherche qu’on a, c’est également s’approcher des personnes qui ne pourraient pas venir nous voir directement dans nos centres. On a beau avoir 11 centres en Moselle-Est, il y a des endroits où malheureusement les personnes ne peuvent pas se déplacer, ont des problèmes de mobilité et pour ça, on a mis en place un centre itinérant. Une camionnette qui tourne un peu comme l’épicier dans le temps qui s’approche des personnes éloignées.

Au niveau des Restos du cœur de Moselle-Est, le centre principal est celui de Forbach. Vous y recherchez des bénévoles et un animateur de centre, c’est bien ça ?

À Forbach, nous recherchons un animateur d’équipe, un animateur de centre. Dans ce centre, nous accueillons environ 600 familles chaque année. Il y a des équipes qui sont déjà constituées, des bénévoles qui savent dépenser et donner de leur temps, mais donc on recherche particulièrement pour ce centre un responsable et puis, on prévoit, face à l’afflux des familles, on se doute bien qu’on aura un besoin supplémentaire de bénévoles. Pour moi le bénévolat, c’est l’occasion d’agir, de s’engager quelques heures par semaine. C’est l’idée de rendre à la société ce que l’on reçoit.

Que ce soit pour les bénéficiaires ou les bénévoles comment on vous contacte ?

On peut venir dans les centres ou on peut nous joindre par téléphone. J’aimerais insister sur le fait qu’il faut que chacun d’entre nous soit vigilant sur la détresse ou les difficultés que peuvent rencontrer nos voisins, mais qu’ils n’osent pas dire. N’hésitez pas à pousser les portes de nos centres, on sera prêt à vous accueillir. 


Dans le reste de l'actu...

Après le choc du cambriolage de son salon de thé à Sarrebruck, le gérant Julien Froehlich témoigne

il y a 9 h 59 min

Pas de neige prévue ces prochains temps en Moselle-Est et en Alsace-Bossue, mais attention aux chaussées glissantes

il y a 15 h 9 min

Stiring-Wendel : Un piéton perd la vie percuté par une voiture

il y a 16 h 54 min

Bâle-Jérusalem à pied : Bernard et Geneviève ont marché 4800 km à travers 13 pays

il y a 20 h 20 min

Woustviller : À trois semaines de Noël, c’est le rush pour les salariés de La Poste

il y a 21 h 20 min

Alliance Santé SaarMoselle, les élus s'engagent pour une meilleur offre de soins transfrontalière

il y a 1 jour 17 h 34 min

Gagnez votre buffet du Nouvel An !

il y a 1 jour 19 h 21 min

Voir toute l'actu

Flash InfoLes migrants de la place de l’Etoile à Strasbourg ont été délogés

il y a 8 h 54 min

Flash InfoUn incendie s’est déclaré dans un immeuble à Freyming-Merlebach

il y a 9 h 5 min

Flash InfoLa ville de Nancy va passer presque entièrement à 30km/h !  

il y a 9 h 48 min

Flash InfoBeau succès pour la course contre le cancer de Metz !

il y a 9 h 48 min

Flash InfoLe dépôt des armes a connu de bons résultats en Moselle

il y a 9 h 49 min

Flash InfoA Strasbourg, les migrants de la place de l’étoile ont été délogés

il y a 9 h 49 min

Flash InfoCe week-end, on pourra encourager l’Equipe de France de foot en quarts de finale mais surtout, Lissandro de Théding à l’Eurovision junior 

il y a 19 h 24 min

Voir toute l'actu