Opération ''Prisons mortes'' ce mercredi dans tout le Grand-Est


par Cédric Kempf
mardi 14 mai 2024 à 17:51

Opération ''Prisons mortes'' ce mercredi dans tout le Grand-Est

Deux agents pénitentiaires ont été tués dans l’attaque d’un fourgon. Trois collègues à eux ont été grièvement blessés. C’est au niveau d’un péage dans l’Eure qu’un fourgon pénitentiaire a été attaqué pour libérer un homme de 30 ans.

"Tout sera mis en œuvre pour retrouver les auteurs de ce crime ignoble", a promis le ministre de la justice, Eric Dupond-Moretti. Quelque 200 gendarmes sont engagés pour retrouver le détenu évadé et ses complices. Le GIGN est également mobilisé.

La colère des agents pénitentiaires 

Dans un premier tract, l'intersyndicale appelle au blocage de l'ensemble des établissements et structures pénitentiaires pour exprimer leur soutien aux collègues victimes de cette attaque. Une journée appelée "Prisons mortes" qui pourra être reconductible. Une minute de silence sera respectée à 11h.

L'intersyndicale réclame également la réduction drastique des extractions au profit de visioconférence, une refonte des escortes, des équipements plus adaptés et le déploiement accéléré des brouilleurs de téléphones portables.

Les prisons de Sarreguemines, Oermingen, Metz, Strasbourg, Nancy, Troyes et Epinal seront mobilisés dès 7h ce mercredi.

De son côté, la CGT Pénitentiaire Grand-Est appelle les agents pénitentiaires à ne plus effectuer d'extraction pour le moment.


Un site fièrement propulsé par