Culture

Une course de 375 kilomètres pour promouvoir l’alsacien


par Margot Benabbas
vendredi 3 juin 2022 à 08:20

Une course de 375 kilomètres pour promouvoir l’alsacien

Le « Sprochrenner », une course relais à travers l’Alsace est organisée pour la toute première fois ce week-end ! Un événement sportif et original pour mettre en avant la langue et la culture régionale.

Son N°1 - Une course de 375 kilomètres pour promouvoir l’alsacien

Nicolas Matt, vice-président de la Collectivité Européenne d’Alsace en charge de la jeunesse, du sport, de la réussite éducative et du bilinguisme

C’est quoi exactement ce « Sprochrenner » ? 

Le Sprochrenner est une association créée en mars 2018 qui propose de réaliser une course pédestre à travers toute l’Alsace, et même au-delà. Ce samedi il y aura un départ en Suisse à Bâle avec un crochet par l’Allemagne à Weil-am-Rhein et ensuite ce sera 375 kilomètres de course à travers toute l’Alsace, jour et nuit. Ça va traverser 108 communes avec un objectif, promouvoir le bilinguisme, la langue régionale : l’Alsacien.

Pourquoi avoir voulu mettre en place cette course ?

Elle a été créée car il faut savoir qu’en Alsace la langue régionale est quand même assez en souffrance. L’idée qu’il y a derrière cette course est que les coureurs vont porter une sorte de flambeau, qui a été fabriqué en Alsace. Pour porter ce témoin relai, il faut cotiser 100 euros si on est un particulier, 200 si l’on est une entreprise ou une collectivité. Et les fonds récoltés vont servir à développer des actions en faveur du bilinguisme.

C'est donc organisé par une association et soutenu par la CEA, pourquoi ? 

Exactement car depuis la loi Alsace du 2 août 2019, qui a valu création de la Collectivité Européenne d’Alsace, la fusion des deux départements Haut-Rhin et Bas-Rhin, nous avons la promotion de la langue régionale et les compétences transfrontalières en plein exercice.

Quel sera le parcours ? Est-ce que vous viendrez aussi par chez nous dans le Nord de l’Alsace ? 

Oui, la fin de course sera elle-même à Wissembourg. On passera également à Cleebourg, Geisberg. Toute l’Alsace sera traversée du sud vers le nord et dans beaucoup d’étapes il y aura des moments festifs : soit des flash mob, soit des événements dédiés à la gastronomie. A Strasbourg il y aura une halte plutôt culturelle. Donc il y aura différents événements au-delà de la course qui permettront d’avoir des moments festifs et populaires pour promouvoir la langue régionale alsacienne.

Pour tenir le témoins il faut payer, mais est-ce que tous les habitants peuvent y participer librement?

Absolument, chacun est convié à venir courir, ou marcher d’ailleurs, en fonction des heures et des personnes. C’est simplement pour les personnes qui souhaitent porter le bâton témoin  c’est sur inscription je crois qu’il fallait payer 100 euros par kilomètre et 200 pour les entreprises et les collectivités. Encore une fois quand vous faites un don c’est déductible des impôts. Ça va vraiment servir à financer des actions locales, des écoles, différentes choses pour dynamiser un peu plus la langue régionale alsacienne. Et encore une fois ça se conjugue avec nos actions que l’on mène à la collectivité européenne d’Alsace que l’on va très prochainement annoncer. Nous tiendrons, c’est important de le dire, les premières assises du bilinguisme le 28 juin à la collectivité européenne d’Alsace à Strasbourg. Ce sera vraiment le temps fort du lancement de notre politique pour la promotion du bilinguisme.

Est-ce que l'on vous verra courir?

Ecoutez oui, à Strasbourg. Je ne ferai pas les 375 kilomètres, je suis président aux sports mais je n’ai pas cette prétention.

C’est une manifestation qu’on pourrait revoir à l’avenir ?

Oui je crois que l’idée de l’association est vraisemblablement de la pérenniser sur une fréquence biannuelle. Donc si l’association souhaite relancer la course, on la soutiendra à nouveau avec grand bonheur.