Actualité


Le centre commercial B'Est rouvre avec une sécurité renforcée

Le centre commercial B'Est rouvre avec une sécurité renforcée

Le centre commercial B’Est à Farébersviller a rouvert ses portes ce lundi. La réouverture du centre commercial ne s’est pas faite n’importe comment.

Lundi matin, il y avait déjà quelques clients dans l’immense galerie marchande de 7000m² du centre commercial B’Est. Barthélémy Jeanroch, le directeur, nous explique tout ce qui a été mis en place pour assurer la sécurité des clients.

On n'a pas reçu notre gel hydroalcoolique encore, ça arrive ce matin. Du coup en attendant, on a reçu ces spray. On a pris des agents qui accueillent chaque client pour pouvoir systématiquement à l'entrée désinfecter les mains et le caddie. Les clients rentrent ensuite dans le centre commercial. Il n'y a pas de filtrage aux entrées. Parce qu'on a des systèmes de comptages informatiques avec des caméras qui nous permettent de savoir en temps réel combien de personnes sont dans le centre commercial. On est parti sur un principe : une personne par 10m². Et en plus de ça, les boutiques ont un filtrage avec un nombre de personnes acceptées sur leur surface. 

Dans le centre commercial, le port du masque est encouragé mais pas obligatoire. Héléna, Anthony et Alexandre l’ont tous les trois enfilés avant de se rendre chez B’Est ce matin. Pour eux, cette réouverture était attendue.

C'était important pour nous parce qu'on a un enfant qui est en cours, donc il faut qu'on regarde pour acheter ce qu'on a besoin, poussette etc. On se prend à l'avance pour éviter d'être pris de cours. 

Je n'ai pas eu le choix en fait, il fallait acheter un produit dans un magasin qui était fermé pendant 2 mois. J'en avais absolument besoin. 

Et en même temps, ça leur a permis de prendre l'air, se dégourdir les jambes et de "sortir des 4 murs de la maison". 

Des désinfections 3 à 5 fois par jour 

Pour pouvoir ouvrir dans de bonnes conditions, les équipes de sécurité et de nettoyage ont été renforcées.

On a des équipes de sécurité qui sont là pour veiller à ce que les personnes respectent bien les gestes barrières. Si on constate quelqu'un qui ne respecte pas les gestes barrières, on interviendra auprès de lui immédiatement pour lui rappeler de le faire. Si sa réponse venait à être désinvolte, on le conduirait immédiatement à la sortie du centre commercial. Sur les équipes de nettoyage, on a été obligé également de renforcer parce qu'on fait des opérations de désinfection plusieurs fois par jour sur des choses où avant on ne le faisait qu'une seule fois par jour. Par exemple, les caddies pour enfant qui sont à l'entrée sont désinfectés minimum 5 fois par jour. Les toilettes sont désinfectés 3 à 5 fois par jour. Tout ce qui va pouvoir être touché avec les mains des clients est désinfecté entre 3 et 5 fois par jour. 

Pour rouvrir, chaque boutique a dû mettre en place un protocole de sécurité et le soumettre à la direction du centre. En tout cas, les clients se sentent en sécurité.

Pour l'instant oui, on est à peine rentrés et on nous a donné du produit pour désinfecter les mains. On a pris nos précautions en prenant un masque avec nous. Donc pour l'instant, c'est bon. 

Chaque magasin a mis du gel hydroalcoolique à l'entrée, il y a un sens dans le magasin... Je trouve ça bien, il faut que ça se maintienne.  

Pour le directeur du site, la réouverture du centre était surtout importante pour les 700 salariés qui y travaillent et les gérants de boutique dont la moitié sont des indépendants.

Le centre ouvre progressivement depuis lundi et le magasin H&M devrait être le dernier à ouvrir jeudi. Le magasin de prêt-à-porter Liu Ji a même été inauguré ce lundi.

Margot Benabbas

| lundi 11 mai 2020 à 19:06 - Mise à jour le 12 mai 2020 à 06:38

Actualité

La chaussée va être refaite sur la RN61 entre Grosbliederstroff et Sarreguemines

02/07/2020

Actualité

Wasselonne : Pas de touristes au club naturiste cet été

02/07/2020

Actualité

Hunspach dans le Bas-Rhin est le village préféré des Français

02/07/2020

Actualité

Après le stress vient la colère pour les infirmières de l'hôpital Robert Pax de Sarreguemines

02/07/2020

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.