Actualité


Hambach : le site de la SMART est en vente

Hambach : le site de la SMART est en vente

Mercedes-Benz AG a l'intention de rationaliser son réseau de production mondial et examine la vente de son usine de voitures particulières à Hambach.

Ola Källenius, Président du Directoire de Daimler AG et Mercedes-Benz AG :

Nous continuons à travailler à plein régime à la transformation de notre entreprise et de nos produits. Au vu de l'importance des investissements à venir, surtout dans les domaines de l'électrification et de la numérisation, nous mettons systématiquement en œuvre des mesures visant à accroître l'efficience. Cela vaut pour toutes les branches de l'entreprise, dans le monde entier. Les répercussions de la pandémie de COVID-19 sur l'économie engendrent par ailleurs de nouvelles conditions sur le marché et par conséquent, nous optimisons notre réseau de production mondial. C'est la raison pour laquelle nous avons l'intention de mener des entretiens concernant la vente de l'usine de Hambach. 

Markus Schäfer, membre du Directoire de Daimler AG et Mercedes-Benz AG, responsable de la recherche du groupe Daimler et Mercedes-Benz Cars COO :

La transformation requise pour passer à la mobilité neutre en CO₂ de l'avenir impose également des modifications au sein de notre réseau de production mondial. Dans une phase caractérisée par des défis économiques, nous harmonisons la demande et les capacités et adaptons à présent notre réseau de production. Ces modifications concernent également l'usine de Hambach. L'un de nos principaux objectifs est que l'avenir du site soit assuré. Mais ce n'est pas la seule condition requise : les modèles smart actuels doivent continuer à être produits à Hambach.

Coup de tonnerre donc ce vendredi matin au sein de l'entreprise SMART de Hambach. Une réunion a eu lieu entre les syndicats de l'entreprise et la direction (CGT, CFDT, CFE-CGC, CFTC, FO). On leur a annoncé que le site cherchait un repreneur. Mario Mutzette, délégué syndical CFE-CGC, y a participé.

La Mercedes électrique ne serait donc pas produite en Moselle comme prévu. Les travaux sur le site se poursuivraient malgré tout, pour que l'entreprise se vende plus facilement. La crise du COVID-19 serait en partie responsable. Un repreneur potentiel existerait.

Estelle, de Hottviller, travaille depuis 17 ans à la SMART. Elle fait partie intégrante du projet Mercedes. Mais cette annonce lui a donné un coup.

L'avenir est donc floue. Estelle a peur pour son emploi.

Nous avons également contacté, Nicole Trisse, députée de la circonscription de Sarreguemines. Elle a appris la nouvelle ce matin.

Nicole Trisse va se battre à Paris pour sauver les emplois et défendre le territoire.

Un comité social et économique est prévu mercredi. Le sujet devrait y être abordé. En attendant, la production de SMART doit continuer jusqu'en 2022.

Margot Benabbas

| vendredi 3 juillet 2020 à 12:06 - Mise à jour le 6 juillet 2020 à 04:34

Actualité

Sarreguemines : le Saint-Nicolas à la rencontre des écoliers

04/12/2020

Actualité

Fonds de soutien à l'investissement industriel : 29 entreprises de la région concernées

04/12/2020

Actualité

Lutzelbourg : Les guimauves, une délicieuse histoire de famille

04/12/2020

Actualité

Freyming-Merlebach : Une femme de 82 ans meurt renversée par une voiture

04/12/2020

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.