Actualité

Les forces de l’ordre font face à une situation inédite


par Cédric Kempf
samedi 21 mars 2020 à 08:38

Photo : Pixabay

Les policiers mosellans, comme partout en France, sont réquisitionnés par l’Etat pour faire respecter le confinement qui est imposé depuis mardi 12h.

Mais un débat est né depuis cette décision. La sécurité des agents qui sont au contact de potentiels malades et qui sont peut-être, eux aussi, porteurs du virus.

Wilfrid Antoine est le secrétaire départemental UNSA Police en Moselle. Il évoque le souhait d’avoir des masques pour les policiers sur le terrain.

Son N°1 - Les forces de l’ordre font face à une situation inédite

Néanmoins, les forces de l’ordre sont conscientes que la priorité est donnée aux personnels soignants.

Son N°2 - Les forces de l’ordre font face à une situation inédite

La question du droit de retrait est donc posée. Mais il est difficile de l’utiliser dans cette période compliquée.

Son N°3 - Les forces de l’ordre font face à une situation inédite

Chaque patrouille est normalement équipée de gel hydroalcoolique pour se protéger.

Les attestations font encore l’objet de questions

Pour pouvoir sortir, il faut avoir une raison valable. Il faut donc répondre aux critères du gouvernement et remplir l’attestation dérogatoire. Pour ceux qui vont travailler, ils doivent utiliser l’attestation remplie par l’employeur. Certains peuvent montrer simplement leur carte professionnelle.

Son N°4 - Les forces de l’ordre font face à une situation inédite

Toutes les sorties doivent se faire seul.

Son N°5 - Les forces de l’ordre font face à une situation inédite

Les déplacements en voiture ne dérogent pas à cette règle. Vous devez être seul dans votre véhicule, sauf cas urgent. Si vous n’avez pas de raison valable, chaque personne dans le véhicule s’expose à une amende.

Son N°6 - Les forces de l’ordre font face à une situation inédite

Toutes les informations nécessaires sur vos déplacements sont à retrouver sur le site du gouvernement.