Actualité

Un train du futur bientôt dans le secteur ?


par Laurie Veyrier
vendredi 23 avril 2021 à 05:44

Le Taxirail, un train autonome léger , pourrait un jour relier Sarreguemines, Bitche et Niederbronn. Un moyen de locomotion adapté à la demande et qui permettrait de faire revivre les petites lignes.

Hier, L’association T2SB (train touristique Sarreguemines Bitche) et l’entreprise EXID Concept & Développement étaient présents au château de la CASC de Sarreguemines pour présenter le concept de Taxirail à Roland Roth.

Son N°1 - Un train du futur bientôt dans le secteur ?

Taxirail c’est un train autonome léger qui permet de fonctionner sous fréquence en heures pleines et à la demande en heures creuses. Donc si vous avez besoin d’un module en heure creuse, vous l’appelez. Le système vous dit que le véhicule est disponible et sera là dans X minutes ou alors il vous dit que le véhicule est déjà commandé et qu’il sera dans 10 ou 15 minutes. Ça permet comme ça aux gens d’avoir à disposition un transport à la demande, surtout dans des zones urbaines relativement peu denses.

L’objectif de ce petit train du futur qui peut fonctionner à l’hydrogène, à l’électricité ou au gaz: s’adapter aux lignes secondaires pour les sauver. Ici, elle circulerait entre Sarreguemines, Bitche et Niederbronn.

Avec une capacité de 40 personnes par « module », le taxirail permettrait donc de s’adapter également au besoin du passager. Pour Sonny Sadler, il serait idéal dans le secteur :

Son N°2 - Un train du futur bientôt dans le secteur ?

Nous en avons parlé avec le président Roth, je lui ai dit : vous prenez l’exemple du terrain industriel, des hôpitaux et entreprises. Pourquoi pas dans ces cas-là utiliser le transport à la demande et pourquoi pas le matin à 5 heures, commander ce module-là pour amener les gens au boulot. C’est un exemple parmi d’autres.

"Une vitrine formidable"

Et au-delà du train, l’entreprise Taxirail souhaiterait développer l’intermodalité :

Son N°3 - Un train du futur bientôt dans le secteur ?

Cela permet aux gens de revenir vers le train et ça favorise le report modal. En plus de cela, on travaille sur l’intermodalité. C’est-à-dire permettre aux gens quand ils arrivent dans des gares ou des haltes d’avoir un autre moyen de déplacement derrière comme un vélo électrique ou une petite voiture. De manière à ne pas être obligé de prendre son propre véhicule.

Habituée à proposer des moyens de locomotion comme le train touristique ou le vélorail afin de sauver le transport ferrovière, l’association T2SB et son président Sonny Sadler avaient à cœur de défendre ce projet :

Son N°4 - Un train du futur bientôt dans le secteur ?

Ce serait une vitrine formidable pour tout le pays ! En plus si ce système circule, cela va attirer beaucoup de monde. On a donc eu une réflexion commune. On fait ce taxirail et puis le week-end, qui est moins fréquenté, on pourra faire du train touristique. On a un train touristique donc on en a prévu un léger, souple d’adaptation et pis le vélorail qui sera un plus.

Ce n’est pas encore demain que vous pourrez circuler à bord d’un taxirail. Le projet sera présenté dans quelques semaines au département.