Actualité

Un marché et un stand : le bonheur au quotidien pour Nadège, commerçante non-sédentaire


par Cédric Kempf
jeudi 9 septembre 2021 à 05:00

Un marché et un stand : le bonheur au quotidien pour Nadège, commerçante non-sédentaire

Hier, c’était la foire de la Saint-Michel, l’occasion de rencontrer au centre-ville de Sarreguemines, Nadège, une commerçante passionnée.

Cela fait exactement 20 ans cette année qu’on peut la retrouver sur des marchés avec son stand de bijoux et de montres. 

Son N°1 - Un marché et un stand : le bonheur au quotidien pour Nadège, commerçante non-sédentaire

Nadège est habituée à la clientèle sarregueminoise même si on la retrouve plus régulièrement sur Strasbourg. Être commerçant non-sédentaire est apparu comme une évidence pour elle puisque c’est de famille. Depuis 2001 elle s’est lancée dans cette activité avec son mari.

J'aime les gens, et même s'ils n'achètent pas j'aime bien discuter. Il faut être poli, avenant, empathique.

En 20 ans, le métier a peu évolué mais son travail s’est diversifié, elle fait également des réparations qui séduisent la clientèle, tout comme la proximité.

Il y a de plus en plus de centres-villes qui sont clairsemées, c'est pour ça, je pense, qu'on attire beaucoup de monde au marché bien sûr parce qu'on reste un commerce de proximité pour les clients locaux.

Être sur les marchés c’est rentable selon son activité, mais il y a beaucoup de privation personnelle.

On gagne notre vie mais on ne compte pas nos heures du mois de mai jusqu'au mois d'octobre, on travaille beaucoup le dimanche, on fait parfois 2 marchés par jour donc on ne compte pas nos heures.

Pendant le premier confinement, Nadège a dû faire de l’intérim en attendant la reprise des marchés.

C'est là où on se dit qu'on a le plus beau métier du monde parce qu'on est quand même libre, on va où on veut, on fait les horaires qu'on veut. C'est un métier que je n'échangerais pour rien au monde.

Sur les marchés, c’est la bonne ambiance entre collègues même si tout le monde veut une bonne place.

On va dire que jusqu'au déballage c'est la foire à l'empoigne parce qu'on est râleur quand même, on veut la meilleure place, on veut le camion derrière... Mais c'est toujours bon enfant.

Nadège n’est pas près d’arrêter sa vie sur les marchés, pour son bonheur et le bonheur des clients.


Dans le reste de l'actu...

Partager ses codes Netflix : les règles se durcissent

il y a 20 min

Les salariées des crèches de Sarreguemines, Forbach et Harskirchen expriment leur colère dans la rue

il y a 3 h 17 min

Le département de la Moselle recherche 100 nouveaux assistants familiaux

il y a 9 h 46 min

La saison 7 de Télé-Cigogne à Sarralbe est officiellement lancée

il y a 13 h 11 min

Saint-Jean-Kourtzerode : Des confitures et de la pâte à tartiner bio et locales pour la Chandeleur

il y a 13 h 36 min

Combien coûte mon passage sur l'autoroute A4 depuis le 1er février ?

il y a 1 jour 2 h 59 min

Agglo de Forbach : 6 entreprises récompensées pour leur réussite et leur investissement sur le territoire

il y a 1 jour 4 h 58 min

Voir toute l'actu

Flash InfoUne opération don de cheveux est organisée à la Brasserie des Faïenceries de Sarreguemines

il y a 2 h 7 min

Flash InfoLa Cour d’Appel de Metz va juger demain un homme pour détention de plusieurs animaux sauvages

il y a 2 h 7 min

Flash InfoUne trentaine de personnels de la petite enfance ont manifesté à Sarreguemines ce matin

il y a 2 h 7 min

Flash InfoLes Instituts de Formation en Soins infirmiers vous ouvrent leurs portes en ce début de mois de février

il y a 8 h 56 min

Flash InfoL’unité de production n°1 de la centrale nucléaire de Cattenom produit à nouveau de l’électricité 

il y a 8 h 56 min

Flash InfoL’homme alcoolisé qui a jeté son chien par la fenêtre à Strasbourg a été jugé 

il y a 8 h 56 min

Flash InfoSi vous deviez vous rendre à Paris ce week-end, sachez que de nombreux trains vont être supprimés 

il y a 8 h 56 min

Voir toute l'actu