Un alambic tout neuf mais ''traditionnel'' chez les arboriculteurs d’Epping - Radio Mélodie

Société

Un alambic tout neuf mais ''traditionnel'' chez les arboriculteurs d’Epping


par Camille Bazin
lundi 22 novembre 2021 à 05:38

Après plusieurs semaines passées en fut, les mirabelles sont à point. Nous nous sommes rendus à Epping, dans le Pays de Bitche, pour participer à une journée de distillation avec le syndicat des arboriculteurs.

Son N°1 - Un alambic tout neuf mais ''traditionnel'' chez les arboriculteurs d’Epping

Un alambic "à l'ancienne"

Depuis 8h ce matin, les arboriculteurs d’Epping sont au travail.

On a rempli l’alambic avec la mirabelle. On peut mettre 120 litres de mirabelles. On a bien chauffé. Il ne jamais oublié d’ouvrir les vannes à eau pour le refroidissement.

 

Bertrand Koefler, président depuis 2011 et au syndicat depuis 1975, est fier de nous montrer son tout nouvel investissement.

Ça, c’est un alambic à deux passes. Il existe des alambics à une passe ou à deux passes. Et nous, on chauffe au bois. Lors de la réunion du comité, avant d’acheter l’alambic, comme j’ai pas mal de jeunes qui sont très dynamiques au syndicat, ils m’ont dit qu’ils voulaient faire comme leurs aînés et distiller leur schnaps eux-mêmes.

De la modernité, mais en préservant les traditions.

Là, c’est la première passe qui sort, elle est à 66°.

Une récolte moyenne

Côté récolte, qu’en est-il cette année ?

C’est une année très moyenne pour la distillation. D’habitude, on a entre 60 et 80 personnes qui distillent, cette année si on a 30 à 40 personnes qui distillent ça sera beaucoup.

 

Mais l’important n’est pas là pour les arboriculteurs.

Pour nous, c’est un jour de fête. Surtout pour les jeunes… ils supportent plus que nous aussi, ils sont plus en forme que nous les petits vieux !

Bertrand distille depuis 1975, des souvenirs ici, il en a plein.

Dans les années 90 ou 2000, j’ai déchargé mon fut de mirabelles de 200 litres. Je l’ai sorti de la voiture avec un copain et le fut lui a glissé des mains… il s’est promené sur la route… et il s’est ouvert là, sur la route, il y avait 200 litres de mirabelles.

Des anecdotes que les anciens s’amusent à raconter à la nouvelle génération à chaque nouvelle journée de distillation.


Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.