Insolite

Keskastel : le restaurant L'Alsace
va proposer des livraisons à cheval


par Cédric Kempf
vendredi 1 avril 2022 à 05:29

Depuis le 16 mars dernier, le restaurant L'Alsace à Keskastel propose à sa clientèle un service de livraison. Une décision prise suite au succès rencontré lors de la crise sanitaire, lorsque l'établissement ne pouvait pas recevoir de clients. Sur la carte, on retrouve pizzas et burgers qui peuvent être livrés entre Harskirchen et Willerwald. 

En 15 jours, aucun regret, la demande est là et les week-ends sont bien remplis. 2 voitures assurent la livraison... Mais le carburant part lui aussi très vite. Le restaurant est obligé de faire 3 pleins par semaine. Pour augmenter son service, l'établissement va être épaulé par le centre équestre de Sarre-Union puisque un service de livraison va être mis en place à partir du mercredi 6 avril.

2 chevaux pour la livraison 

Comment l'idée est-elle venue de proposer cette solution ? Comment cela va-t-il fonctionner ? 

Son N°1 - Keskastel : le restaurant L'Alsace va proposer des livraisons à cheval

C'est grâce à Charlène Grosse, la cuisinière-pâtissière de l'établissement, et une amie que l'idée a fait son chemin.

Elle m'a demandé bêtement si c'était possible de livrer à cheval, on a vu ça avec notre patron qui a dit "pourquoi pas".

La livraison à cheval débutera le mercredi 6 avril.

Après l'accord trouvé avec le centre équestre, il a fallu décider comment aller se dérouler le transport des commandes.

On a décidé de livrer avec deux chevaux différents, un qui fera un secteur et l'autre, un autre secteur. Du coup, on a prévu de faire une dizaine de plats à emporter sur le cheval lui-même en caisse isotherme et à l'aide de sacoches.

Pour Marc Henriot, le moniteur-gérant du centre, les deux chevaux choisis vont se plaire dans cette activité. En aucun cas, ils ne souffriront.

Ça va les changer de leurs habitudes, en plus au rythme où ça va aller, on va essayer de respecter au mieux les délais de livraison, mais ça va être plus de la promenade urbaine que du travail à proprement dit. La charge n'est pas hyper importante par rapport à leur capacité de porter.

Victor, le cheval, fera partie de cette nouvelle aventure.

Un moyen aussi de se soutenir entre responsable pour Marc qui ne voit que des avantages tout comme Charlène.

Ça va créer un peu une nouvelle activité, et puis que je pense que les cavaliers du centre équestre de Sarre-Union vont jouer le jeu et je pense qu'ils vont être intéressés de ce côté livreur à cheval. - Marc

Alors oui, on a effectivement plusieurs avantages, c'est déjà de distraire un peu notre clientèle, et de faire un côté ludique pour les enfants, ils pourront venir caresser le cheval. - Charlène

Les livraisons à cheval se feront uniquement sur Keskastel et toutes les adresses qui permettront d'assurer une livraison en 20 minutes. Pour les autres, ce sera toujours la voiture.