Economie

La future voiture électrique de Ford ne se fera pas à Sarrelouis, 4600 salariés sont dans le flou


par Cédric Kempf
mercredi 22 juin 2022 à 14:01

La réponse était très attendue après des mois de stress pour les 4600 salariés dont 800 frontaliers. La direction de Ford Europe devait trancher quant au futur projet deux nouveaux modèles de voitures électriques. La question : qui va les produire ? Le site de Ford à Sarrelouis était en concurrence avec celui de Valence en Espagne.

Valence, le site "idéal pour atteindre les objectifs"

La nouvelle est tombée en tout début d'après-midi par le patron de Ford Europe, Stuart Rowley. C'est le site de Valence qui a été retenu pour la production de deux nouveaux modèles. Selon la direction, il s'agit d'un "site idéal en Europe pour atteindre l'objectif d'un avenir entièrement électrique". Un coup de massue pour le site sarrois et ses 4600 employés qui voient un avenir s'écrire en pointillés. Une mobilisation est d'ailleurs en cours devant l'usine. 

Un groupe de travail va maintenant décider de l'avenir du site allemand. Une restructuration importante va devoir se faire et des suppressions d'emploi risquent d''être annoncées. 

Markus Thal, président du comité d'entreprise du site de Saarlouis, est lui en colère : "On nous a menti, trompé. Pendant trois ans, nous nous sommes heurtés à un mur." De son côté, Jörg Köhlinger, chef du centre de district IG Metall, accuse Ford d'avoir manqué à sa parole. La première ministre de Sarre, Anke Rehlinger, dénonce une "farce" de la part de Ford.

Les salariés sont assurés pour le moment d'avoir du travail jusqu'en 2025 avec leur production actuelle.