Economie

45 recrutements en quelques semaines… Bieber Bois à Waldhambach sait attirer les nouveaux salariés


par Cédric Kempf
mercredi 20 juillet 2022 à 05:48

45 recrutements en quelques semaines… Bieber Bois à Waldhambach sait attirer les nouveaux salariés

A Waldhambach, Bieber bois use d’ingéniosité pour recruter et fidéliser ses salariés. Alors qu’aujourd’hui, les entreprises ont du mal à embaucher, les menuiseries Bieber ont accueilli 45 nouveaux salariés sur les 60 dont ils ont besoin, et ça en moins de deux mois. Une réussite qui a valu hier le déplacement de Jean Rottner, président de la région Grand-Est et Josiane Chevalier, la préfète de région.

Son N°1 - 45 recrutements en quelques semaines… Bieber Bois à Waldhambach sait attirer les nouveaux salariés

C'est moi qui fait tout l'encadrement des fenêtres, tout l'encadrement des portes et tout ce qui va dedans. Après, j'envoie au montage. Je suis la première chaîne.

Jacky a 51 ans et vient de Steinbourg. Il y a encore quelques semaines il était chauffeur routier à l’international. Aujourd’hui, on lui fait confiance malgré son manque d’expérience.

J'ai été formé sur Bordeaux pendant 3 semaines, et puis-là maintenant je me lance tranquillement. En tant qu'ouvrier, ça me fait plaisir d'avoir la confiance de mes chefs, ils sont là, mais ils nous laissent travailler.

 

Faire confiance mais aussi être bienveillant au quotidien avec ses salariés. Voilà l’explication de cette réussite par Gaetano Casa, le directeur général des menuiseries Bieber.

On va travailler sur différents sujets, que ce soit des événements inter-entreprises, la création d'une équipe de foot, ou encore, durant la période de forte canicule que l'on a pu avoir dernièrement, on a souhaité les surprendre lors d'un changement de poste où on a offert des glaces à tout le monde, de façon à avoir un moment convivial.

Pour les deux représentants de la région, Bieber Bois est un exemple.

Je la cite souvent en exemple lors de mes déplacements ou lorsque je rencontre des jeunes. Ce qui est important, c'est la motivation, et je leur dis qu'il y a des chefs d'entreprise qui recrutent d'abord sur ce critère-là. - Josiane Chevalier, préfète de région.

Il faut changer les méthodes, il faut le faire, mais pas forcément sur un CV,  plutôt sur la confiance, sur l'enthousiasme, donner du sens parfois aux missions au sein de l'entreprise. - Jean Rottner, président de la région Grand-Est.

15 postes sont encore à pourvoir à Waldhambach, et la porte est ouverte à n’importe quelle personne qui cherche du travail.

Et là, vous avez trouvé un travail régulier, intéressant, passionnant ? - Jean Rottner.

Oui voilà, et puis juste à côté en plus. - Un nouveau salarié.

Vous habitez où ? - Jean Rottner.

A Volksberg, à 10 minutes quoi. - Un nouveau salarié.

N’hésitez pas à les contacter.

Bieber Bois poursuit son développement en Alsace-Bossue

La société implantée à Waldhambach, fondée en 1928, est un poids-lourd de la vie économique dans ce secteur avec un chiffre d'affaires de 30 millions d'euros. Avec une ambition en 2025 de devenir une marque référence en menuiserie premium, il faut oser investir pour voir plus grand.

Son N°2 - 45 recrutements en quelques semaines… Bieber Bois à Waldhambach sait attirer les nouveaux salariés

On a investi quasiment un million d'euros dans une nouvelle activité aluminium avec une nouvelle infrastructure, un nouveau parc machine, une nouvelle équipe pour créer une nouvelle dynamique, donc ça, c'est l'activité qui a démarré en début de semaine et qui va se finaliser d'ici une semaine. Le deuxième plan d'investissement, ce sont 2 millions d'euros sur la partie bois avec le renouvellement d'un parc machine, des centres d'usinage, des ponceuses automatiques, de l'ergonomie de poste... Dans les grandes lignes, c'est le plan d'investissement.

Bieber Bois à Waldhambach qui participera aussi à sa manière aux Jeux Olympiques de Paris en 2024.