Initiative

Sarreguemines : Une cantine ''durable et sans gaspi'' au collège Himmelsberg


par Camille Bazin
vendredi 16 septembre 2022 à 05:18

Une cantine ''durable et sans gaspi'' au collège Himmelsberg

Les élèves du collège Himmelsberg à Sarreguemines ont eu la chance ce jeudi 15 septembre de profiter d’un repas cuisiné par le chef étoilé Stéphan Schneider, de l’Auberge Saint-Walfrid. Un repas qu’ils ont gagné pour récompenser leurs efforts pour faire de leur cantine, une cantine plus durable et sans gaspillage alimentaire. 

Son N°1 - Une cantine ''durable et sans gaspi'' au collège Himmelsberg

Une heure avant le début du service, les cuisiniers dressent déjà les burgers qui seront servis à midi. Aux commandes de la cuisine, le chef étoilé Stephan Schneider.

On a fait des pains maisons, on a un steak haché qui est fait avec de la viande locale. Tout ce qu’on a rajouté : salade, tomates et oignons viennent d’une maraîchère à Schopperten.

Les collégiens pourront ensuite goûter de la tome de Vergaville et une tarte aux quetsches faite maison.

Ce repas vient clôturer un projet mené en mai dernier par les 75 élèves de cinquième sur la cantine durable et sans gaspillage. Marie Portha est professeure de SVT, c’est elle qui a encadré le projet.

Les élèves de cinquième l’année dernière ont élaboré eux-mêmes, pendant 3 semaines, les menus de la cantine. L’objectif était que les menus soient équilibrés et qu’on privilégie les produits locaux et bio.

Les élèves devaient ensuite peser les déchets alimentaires produits tous les jours. Grâce à leurs efforts, ils ont diminué de 30% leurs biodéchets ce qui leur a valu la deuxième place du concours « Ma cantine durable sans gaspi », organisé par le Département de la Moselle. Anne Stémart, vice-présidente en charge des collèges, était présente pour leur remettre leur diplôme.

Ça a une vocation pédagogique pour l’ensemble des collégiens, mais aussi après dans leurs familles parce que c’est un geste de société, je dirais même planétaire que de respecter les aliments, notre agriculture et de consommer uniquement ce dont nous avons besoin.

Léa et Maxime, qui ont activement participé au projet, en ressortent plus responsables.

Peut-être qu’on ne se rend pas compte combien on gaspille, et avec tous les élèves, on peut gaspiller beaucoup. - Maxime

Énormément, même. - Léa

En effet, à l’échelle du département, c’est 3,3 millions de repas qui sont servis chaque année dans les collèges soit 22 000 repas par jour. Même si la balance a été rangée, tous se sentent maintenant plus concernés par le gaspillage alimentaire et se sont engagés à être plus vigilants.