Faits Divers

Niederstinzel : Plusieurs animaux vivent dans une maison de l'horreur, la SPA intervient


par Cédric Kempf
mercredi 5 octobre 2022 à 17:10

Plusieurs animaux vivent dans une maison de l'horreur, la SPA intervient

Une maison de l’horreur a été découverte à Niederstinzel.

La SPA de Sarrebourg est intervenue mardi, dans une maison en plein centre du village. Une habitation insalubre où une femme vivait avec une dizaine d’animaux. Des conditions déplorables qui ont amené la SPA à confisquer certains d'entre eux.

Son N°1 - Plusieurs animaux vivent dans une maison de l'horreur, la SPA intervient

En entrant dans cette maison, Patrick Brauer, directeur de la SPA de Sarrebourg, ne s’attendait pas à cette vision d’horreur.

L'intérieur est complètement dévasté par les animaux, par les crottes, par les urines... Il n'y a plus de sol, tout est moisi, tout est pourri, il n'y a plus rien... On est rentré le soir à la maison, on a jeté la moitié des habits, le reste dans la machine à laver, on était bouffé par les puces.

Une femme vivait à l’intérieur avec une dizaine de chats et 4 chiens. L’alerte a été donnée car elle est en plein déménagement pour aller dans un village voisin. Pour le moment, 3 chiens ont pu être récupérés.

Ils ont quasiment toujours vécu dans le noir, ils ne sont jamais sortis de la maison, jamais. La peau des chiens est foutue, le poil est foutu. Il y en a un qui a la peau complètement bouffée par les puces, quand on touche le chien, on a l'impression de toucher une chaussée.

Les chiens vont devoir subir plusieurs semaines de traitements. De son côté, la locataire de la maison est dans le déni.

La dame, elle croit que tout est normal, que tout est bien, elle les a nourri, elle a dépensé des sous pour de l'anti-puce... Mais je lui ai expliqué que mettre de l'anti-puce sur un animal qui vit autour des puces, ça ne sert à rien. En plus, ils sont dans la rouille, dans des cages rouillées, et elle croit que c'est normal, elle ne voit pas ce qu'elle a fait de mal.

La SPA de Sarrebourg espère pouvoir récupérer d’autres animaux afin d’éviter un scénario similaire. Avisé par le maire, la gendarmerie mène actuellement une enquête pour mauvais traitements sur animaux.