Société

Freyming-Merlebach : Les Restos du Cœur viennent à la rencontre des bénéficiaires grâce à leur centre itinérant


par Sarah Carliez
mercredi 23 novembre 2022 à 17:43

Les Restos du Cœur viennent à la rencontre des bénéficiaires grâce à leur centre itinérant

Nouveauté sur le territoire, les Restos du Cœur deviennent mobiles grâce à la mise en place et à l’aménagement d’une camionnette pour le stockage et la distribution de denrées alimentaires. L’objectif : venir à la rencontre des personnes dans le besoin, tous les mercredis à Freyming-Merlebach.

Son N°1 - Les Restos du Cœur viennent à la rencontre des bénéficiaires grâce à leur centre itinérant

Doudoune sur le dos mais sourire aux lèvres, entre les frigos, congélateurs et étagères de la camionnette, Marie-Gabrielle sert pour la première fois.

Donc il y a tout ce qui est protéine, accompagnement, donc les légumes, les pâtes et le riz. Après, les desserts, et tout ce qui est pour les enfants. Ainsi que du café, du sucre et les céréales.

Ce jour-là, une vingtaine de personnes ont pu bénéficier de cette aide, comme Christina, réfugiée angolaise et résidente en France depuis 5 ans.

Je suis avec quatre enfants, et si on n’a pas l’aide des Restos du Cœur, on n’a pas de ressources pour alimenter les enfants. C’est pour ça que tous les mercredis je suis là, pour prendre la nourriture.  

Être présent dans les zones blanches

Pouvoir toucher tous ceux dans le besoin, c’est l’objectif de cette camionnette, selon Brigitte Busolini, responsable du centre itinérant des Restos du Cœur en Moselle.

On leur donne de quoi se constituer six repas équilibrés par semaine et par personne. On se promène en Moselle, on va vers des gens qui ont des problèmes de mobilité. Donc ici c’était très compliqué pour ceux qui n’ont pas de voiture d’aller jusqu’au centre de Freyming, avec une grande côte à monter et plusieurs kilomètres à pied. Et donc on s’approche d’eux pour leur faciliter la tâche.

Une opération de distribution rendue possible, selon la responsable, grâce au centre social ASBH, en coordination avec l'entreprise Adoma, qui œuvre pour le logement de personnes en grandes difficultés.

Le centre social nous prête une salle, ils nous préparent le café, ils ont des petits gâteaux qu’on a fournis. Les personnes sont au chaud et au fur et à mesure elles passent prendre la nourriture.  

La précarité en hausse

Une initiative qui répond à l’augmentation constante du nombre de bénéficiaire ces dernières années.

Il faut savoir qu’on a énormément de femmes qui ont des enfants, ou qui sont seules avec des enfants. On a beaucoup de jeunes malheureusement. Plus de 50% des bénéficiaires ont moins de 25 ans. On attend de voir les chiffres qui sont sans doute inquiétants. Parce que cet été on a déjà eu 12% d’augmentation d’inscrits et on attend au moins la même chose pour l’hiver.

A termes, le centre itinérant compte bien s’installer dans plusieurs autres villes de Moselle pour compléter ses tournées du mardi autour d’Albestroff, du mercredi à Freyming et du jeudi à Sarralbe.