Débuter par un stage et finir directrice adjointe d'un centre commercial... C'est le parcours de Sarah Boyard


par Cédric Kempf
vendredi 24 mai 2024 à 07:32

Débuter par un stage et finir directrice adjointe d'un centre commercial... C'est le parcours de Sarah Boyard

De simple cliente à directrice adjointe du centre commercial B’Est à Farébersviller, Sarah Boyard, 26 ans, nous raconte son parcours atypique. Originaire de Diesen, la jeune femme gravit les échelons et est épanouie dans son travail. Persévérante et ambitieuse, elle a aujourd’hui la confiance des dirigeants du centre commercial pour mener à bien ses nouvelles missions.

Son N°1 - Débuter par un stage et finir directrice adjointe d'un centre commercial... C'est le parcours de Sarah Boyard

C’est sans doute le destin qui a conduit Sarah Boyard au B’Est.

Je suis arrivé au B'Est en 2021 pour mon stage de fin d'études. J'étais activement à la recherche d'un stage, et j'ai vu une story sur les réseaux du B'Est que je suivais assidûment depuis quelque temps, et j'ai donc postulé rapidement, j'ai eu un entretien, et voilà, ça c'est fait comme ça, je suis arrivé au B'Est.

Après avoir passé sa scolarité à Saint-Avold, direction Metz pour ses études. Avant de découvrir son plaisir à travailler dans le digital, Sarah s’était orientée dans une autre voie.

Au début, je m'étais orientée vers une licence sciences du langage pour être professeur, et au fur et à mesure du temps, je me suis dit que ce n'est pas ça que j'ai envie de faire, et je me suis orientée vers un master information et communication. J'ai toujours été attirée par le marketing, et je suis arrivée là où je voulais être en fait.

Les portes du B’Est ouvertes et son stage terminé, la Diesenoise est devenue respectivement responsable de projet digital puis directrice marketing et communication. Sa plus grande fierté…

J'ai tout de suite en tête une campagne qui a eu lieu en début d'année sur nos commerçants dépendants. J'avais vraiment à cœur de montrer en fait leur visage, comme quoi, quand on vient au B'Est, on peut faire vivre ses voisins, parce que la plupart de nos commerçants dépendants qui habitent dans le secteur extrêmement proche.

Désormais, Sarah est directrice adjointe du centre commercial, à l’âge de 26 ans.

Je ne pensais pas arriver-là, et surtout dans ce temps-là. C'est vraiment une grosse fierté pour moi, et c'est pour moi, j'ai envie de dire, un métier passion, et d'évoluer dans ce sens-là, c'est vraiment très enrichissant.

Un bel exemple de parcours pour celles et ceux qui sont encore étudiants.

Je pense qu'il ne faut pas se mettre de barrière, et quand on trouve vraiment ce qu'on aime et ce qu'on a envie de faire, il n'y a pas de barrière à se mettre, on peut aller là où on veut. Je pense qu'il faut avoir un minimum de confiance en soi et surtout de l'envie et de la passion, ça fait beaucoup.

L’histoire entre le centre commercial et Sarah Boyard, ne fait que commencer.


Un site fièrement propulsé par