Sarreguemines : Les collégiens de Fulrad décryptent les nouveaux mots du dictionnaire


par Laura Vergne
mercredi 29 mai 2024 à 12:56

Les collégiens de Fulrad décryptent les nouveaux mots du dictionnaire

Chaque année, de nouveaux mots font leur entrée dans le dictionnaire, reflétant les évolutions de notre société et de notre langue. Pour l'édition 2025, une centaine de termes ont été ajoutés. Nous avons interrogé les collégiens du collège Fulrad à Sarreguemines pour en découvrir quelques-uns et connaître leurs définitions.

Dès le début de l'entretien, un terme écologique attire l'attention : climaticide.

Quelque chose qui nuit au climat,

Il devine parfaitement la définition de ce mot qui désigne des actions ou des comportements destructeurs pour l'environnement.

Toujours dans le registre environnemental, le verbe potabiliser suscite quelques hésitations avant qu'un autre collégien n'intervienne :

Rendre les eaux potables ?

Une définition simple pour un enjeu crucial : l'accès à une eau saine.

Le langage des jeunes en pleine évolution

Un mot de plus en plus courant dans nos villes : trottinettiste, défini par un jeune comme "un adepte de la trottinette", reflète l'essor des mobilités douces.

Le terme flow, quant à lui, est défini avec assurance :

C'est la dégaine, le style.

Il montre l'influence croissante de la culture urbaine et des réseaux sociaux.

Des termes révélateurs de nouvelles tendances

Un autre mot qui se glisse aisément dans le vocabulaire des collégiens : instagramable.

C'est un mot qui signifie une photo particulièrement réussie, flatteuse et esthétique, 

Il illustre l'importance des réseaux sociaux dans la vie des jeunes. 

Deux termes liés aux préoccupations environnementales : écoanxiété, définie comme :

La forme d'anxiété liée à un sentiment d'impuissance face aux problématiques environnementales

Et aquaponie :

La méthode de culture de poissons et de plantes dans le même système,

Ces nouveaux mots entrés dans le dictionnaire montrent la sensibilisation croissante des jeunes aux enjeux écologiques.

Comprendre les jeunes pour mieux communiquer

Les expressions des jeunes ne sont pas en reste avec des mots comme crush, qui signifie "avoir un coup de cœur pour quelqu'un," et PLS, utilisé pour dire :

Se sentir mal ou être au bout de sa vie.

Pouvoir aider les parents à mieux comprendre leurs enfants, ce serait pratique,

Enfin, l'interview se termine sur des notes culturelles et culinaires avec zouglou, défini comme : 

La musique urbaine ivoirienne créée par des étudiants au début des années 1990,

Puis, babka :

Une brioche tressée, souvent garnie de chocolat.


Un site fièrement propulsé par