Actualité


Covid-19 : L’hôpital de Sarreguemines a besoin de renfort d’urgence

Covid-19 : L’hôpital de Sarreguemines a besoin de renfort d’urgence

Face à l’ampleur de l’épidémie de coronavirus, les hôpitaux d’une manière générale font face à deux problématiques : la surcharge de patients et le manque de personnel.

L’hôpital Robert Pax de Sarreguemines compte au total environ 350 soignants, mais les absences se font de plus en plus nombreuses, nous explique le directeur Jean-Claude Kneib.

Nous manquons aujourd’hui de moyens humains, notamment infirmiers, sachant que les hôpitaux de Sarreguemines ont déclenché le plan blanc. C’est-à-dire qu’aujourd’hui nous ne donnons plus de congés annuels, ni de jour de RTT, il n’y a que les 4 jours de repos par quinzaine qui sont nécessaires et qui sont bien sûr accordés à notre personnel. Mais l’absentéisme est important. Nous avons aujourd’hui plus de 40 infirmiers et soignants en général qui sont testés positifs au Covid-19 et qui donc ne travaillent pas. Si certains d’entre eux devraient revenir au travail dans les prochains jours, d’autres infirmiers vont être malades. D’après nos estimations, samedi et dimanche, nous devrions avoir 50 infirmiers non disponibles pour des raisons de santé. 

Malgré le renfort des équipes avec notamment des étudiants, il manque toujours du personnel et l’hôpital a du mal à recruter. L'établissement recherche d'urgence du personnel.

Les professionnels de santé récemment retraité ou qui sont actuellement en disponibilité, et qui se sentent compétents et en bonne santé, peuvent nous contacter pour nous proposer leur service particulièrement à l’unité réanimation. Nous avons de quoi leur proposer une affectation au sein de l’hôpital Robert Pax dans différents services.

Pour postuler

Les personnes (jeunes retraités infirmiers ou agents en disponibilité) qui souhaitent postuler au sein de l’hôpital de Sarreguemines sont priées de prendre contact très rapidement avec l’établissement Robert Pax au 03 87 27 33 10 ou d’envoyer leur candidature par mail à direction@ch-sarreguemines.fr 

Merci de privilégier l'envoi de mail en précisant prénom, nom, téléphone, niveau de diplôme et descriptif rapide de l’expérience dans le domaine des soins.

Il est important de préciser que les demandes de renfort concernent pour le plus urgent et pour le principal des personnes avec des compétences en matière de soins.

Une réorganisation totale

Entre 20 et 50 patients arrivent chaque jour à l’hôpital de Sarreguemines. Une trentaine de personnes sont mortes du Covid19 au sein de l’établissement depuis le début de l’épidémie.

Les deux tiers de la capacité de l’hôpital accueillent aujourd’hui des patients Covid-19. Le tier restant, ce sont les activités traditionnelles de l’hôpital, car il ne faut pas oublier que nous avons d’autres patients, même si « bizarrement » au niveau des urgences on a beaucoup moins de situations d’urgence ordinaires ou habituelles qu’avant la crise. Autrement dit, nous avons moins d’infarctus, moins d’AVC. C’est très surprenant mais peut-être que le confinement expose moins les gens à avoir d’autres problèmes de santé.

Sur les 7 salles d'opération, seule une est encore opérationnelle. Toutes les opérations programmées et non urgentes ont été reportées. Seules les opérations d'urgences et la cancérologie sont maintenues.

Face au nombre de cas qui ne cesse d’augmenter, l’hôpital de Sarralbe et le centre de médecine physique et de réadaptation du Hohberg de Sarreguemines ont également ouvert des lits pour les patients Covid-19.

Il s’agit pour ces deux établissements-là d’accepter des patients qui sont en fin de séjour hospitalier. En fonction des patients un séjour hospitalier dure environ deux semaines. Donc ces personnes sont transférées à la moitié de leur parcours hospitalier lorsqu’elles vont mieux et lorsque la contagiosité de la maladie est moindre.

Le directeur des hôpitaux de Sarreguemines, Jean-Claude Kneib, tient à remercier tout son personnel qui ne compte plus les heures depuis le début de la crise sanitaire.

Nos personnels assument remarquablement la charge de travail, avec beaucoup d’assiduité, beaucoup de professionnalisme. Un dévouement sans faille. Je les en remercie.

Julie Chaput

| vendredi 27 mars 2020 à 11:28 - Mise à jour à 16:43

Actualité

''On ne peut plus faire ça'' : la secrétaire d’État chargée des Affaires européennes évoque la fermeture des frontières

05/06/2020

Actualité

Joachim Güth, l'ex-propriétaire de la célèbre maison Güth de Hoste est décédé

05/06/2020

Actualité

La culture et les loisirs reprennent dans la région : les dates de réouverture

05/06/2020

Actualité

Comment être écolo au bureau, sans saouler tout le monde ?

05/06/2020

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.