Actualité


Les Dr Erbstein et Gastaldi doivent s’expliquer devant le Conseil de l’Ordre des médecins

Les Dr Erbstein et Gastaldi doivent s’expliquer devant le Conseil de l’Ordre des médecins

Photo : Shutter Stock

Alors que le coronavirus fait de moins en moins de décès chaque jour sur notre territoire, deux médecins mosellans se retrouvent convoqués devant le Conseil de l’Ordre des médecins de Moselle pour avoir utilisé un « protocole » de traitement en dehors de la législation en vigueur. Dr Jean-Jacques Erbstein, médecin généraliste à Créhange et son confrère le Dr Denis Gastaldi généraliste à Morhange devront s’expliquer prochainement sur le traitement à base d’azithromycine qu’ils ont prescrit à certains de leurs patients pour éviter les complications liées au coronavirus.

« On n’a jamais fait d’études »

Mi-avril, les deux médecins mosellans ont décidé de mettre leurs patients les plus fragiles atteints du Covid-19 sous azithromycine, un antibiotique connu, utilisé pour combattre les infections. En voyant les résultats positifs de ce traitement ils ont décidé d’en parler et aujourd’hui on leur reproche d’avoir mené des études sur leurs patients. Jean-Jacques Erbstein, généraliste à Créhange :

Son N°1 - Les Dr Erbstein et Gastaldi doivent s’expliquer devant le Conseil de l’Ordre des médecins

Je suis un petit peu étonné de cette invitation parce que dans les termes qui ont été employés on aurait fait des études et on n’a jamais revendiqué le fait de faire des études. On n’a pas du tout prescrit de manière systématique cet antibiotique et les autres médicaments à tout le monde.  Ça a toujours été du sur-mesure. On a juste essayé de trouver une solution pour pouvoir soigner nos patients.

Il leur est aussi reproché l’emballement médiatique autour de cette prise en charge alors que les deux médecins ont été pris dans un engrenage très rapide nous explique Jean-Jacques Erbstein.

Son N°2 - Les Dr Erbstein et Gastaldi doivent s’expliquer devant le Conseil de l’Ordre des médecins

Toutes les sollicitations on les a refusées parce que le Conseil de l’Ordre nous avait demandé de le faire. L'emballement médiatique qu’il y a eu après, comment voulez-vous contrôler ce genre de chose ? Il y a eu un papier dans un journal régional qui a été repris par Le Parisien et qui a été repris après par toutes les agences de presse. D’un article qui disait « on a peut-être des résultats corrects avec l’azithromycine mais il faut le confirmer par des études » c’est devenu « ils ont trouvé le traitement du Covid » alors qu’on n’a jamais dit ça.

Des études devraient normalement bientôt arriver pour savoir si oui ou non l’azithromycine peut donner de bons résultats pour contrer les symptômes du coronavirus.

Le Dr Erbstein raconte son histoire dans un livre

Jean-Jacques Erbstein est médecin mais également romancier. En 2017, il a reçu un prix pour son premier roman : L’Homme fatigué. Cette année il revient avec un ouvrage qui parle de sa vision de la crise intitulé Je ne pouvais pas les laisser mourir.

Son N°3 - Les Dr Erbstein et Gastaldi doivent s’expliquer devant le Conseil de l’Ordre des médecins

Je raconte comment j’ai vécu cette crise. Je raconte le confinement [...] et aussi à un moment je raconte comment j’ai basculé dans le mauvais camp parce qu’au début de la crise j’étais un bon soldat. J’ai basculé dans le camp des renégats parce que je n’en pouvais plus de voir des gens, dans notre Moselle, qui souffraient terriblement, à qui on disait d’aller aux urgences, qui faisaient le 15 et à qui on disait de rester chez eux parce que je pense qu’il n’y avait plus de place dans les urgences.

La crise du coronavirus aujourd’hui

Alors que les chiffres et les courbes diffusés ces derniers jours semblent tous indiquer que le Covid-19 est entrain de disparaître doucement qu’en pense le Dr Erbstein ?

Son N°4 - Les Dr Erbstein et Gastaldi doivent s’expliquer devant le Conseil de l’Ordre des médecins

On n’a plus rien. [...] Si vous me posez une question sur ce virus je vais vous répondre qu’on ne sait rien. Aujourd’hui c’est vrai, on n’a quasiment plus rien.

Pour le médecin mosellan, ce résultat est dû en partie au confinement mais pas que.

Son N°5 - Les Dr Erbstein et Gastaldi doivent s’expliquer devant le Conseil de l’Ordre des médecins

Certains médecins généralistes ont décidé de se prendre en main et de traiter.

Depuis le début de la crise, le Dr Erbstein a traité environ 60 patients à l’azithromycine. Aucun de ces patients n’a eu besoin d’être hospitalisé.

Camille Bazin

| mardi 9 juin 2020 à 15:02 - Mise à jour le 10 juin 2020 à 12:36

Actualité

Le Moulin d'Eschviller se met aux couleurs d'Halloween !

23/10/2021

Sortie

Concert, kirb et Halloween : les idées de sortie du week-end

23/10/2021

Radio Mélodie

Cadeaux, bêtisier et mots doux : Joyeux anniversaire Sébastien !

22/10/2021

Jeux

Gagnez votre iPhone 13 !

22/10/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.