Actualité


Erika Sedlmeier, une doctoresse pas comme les autres à Spicheren

Erika Sedlmeier, une doctoresse pas comme les autres à Spicheren

On continue notre saga à la découverte de la commune de Spicheren et de ses habitants.

Aujourd’hui on vous emmène à la découverte d’un endroit insolite : la clinique de poupées.

Son N°1 - Erika Sedlmeier, une doctoresse pas comme les autres à Spicheren

C’est dans le fond de sa grande maison que Erika Sedlmeier a installé son atelier, ici elle donne une deuxième vie aux jouets de notre enfance. Le jour de notre visite elle travaille sur une poupée qui date de 1900 environ.

Ça c’est une poupée d’environ 100 ou 120. Les jambes étaient cassées, je les ai recollées.

Coller puis poncer et peindre, Erika ne compte pas le nombre d’heure qu’elle passe pour la réparation d’une poupée comme celle-ci.

Ça dure des heures parce que je dois poncer vraiment très doucement.

En plus de son atelier de réparation, Erika a également une boutique. 

 

Dans l'entrée de sa maison, Erika expose ses poupées et nounours.  

Aujourd’hui âgée de 61 ans, Erika s’est lancée dans cette aventure il y a 15 ans, un peu par hasard.

Le monsieur qui avait la clinique de poupées avant en Allemagne cherchait un repreneur. Un jour il a fait une émission de radio pour dire que la clinique allait fermée car il ne trouvait personne alors j’ai appelé. Nous avons discuté 10 minutes et la clinique de poupées était à moi.

C’est entre 50 et 100 poupées et nounours qui passent entre les mains d’Erika chaque année.

Ce sont quelque fois des jouets qui n’ont pas de valeur mais c’est une valeur sentimentale.

Erika a su garder son âme d’enfant et c’est justement ce qu’elle aime ressusciter chez les autres en réparant des poupées.

On voit les gens qui sont heureux après. Les petits et les grands, les jeunes et les vieux.

Dans sa maison Erika a également aménagé une boutique qu’elle ouvre sur rendez-vous.  

Camille Bazin

| mardi 28 juillet 2020 à 04:18 - Mise à jour à 10:16

Actualité

Les braqueurs d'une bijouterie à Paris arrêtés à Longeville-lès-Saint-Avold

28/07/2021

Actualité

Neuwiller-lès-Saverne (ep.3) : rencontre avec Thomas Vetter, tailleur de pierre

28/07/2021

Actualité

Bon plan : des activités par milliers au lac de Madine

28/07/2021

Actualité

Les gymnastes de toute la France viennent en camp d'été à Forbach pour progresser

28/07/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.