Actualité


Sarrebourg Handball - Christophe Bondant ''Il fallait sortir les joueurs de l'incertitude''

Sarrebourg Handball - Christophe Bondant ''Il fallait sortir les joueurs de l'incertitude''

À la veille d'affronter le leader Pontault-Combault pour la 9e journée de Proligue, le coach du Sarrebourg Moselle-Sud Handball, Christophe Bondant est revenu sur la pause d'un mois. Une pause forcée à cause de la crise du Coronavirus.

Radio Mélodie : Vous jouez contre Pontault-Combault demain à 16h00. Vous n’avez plus joué depuis un mois. Est ce que le plus dur à gérer pendant cette période d’incertitude n’a pas été au niveau mental ?

Christophe Bondant  : C'est ça c'est-à-dire qu'il faut sortir les joueurs sur l'incertitude "Est ce qu'on joue samedi ou pas" en leur disant que de toute façon quoiqu'il arrive on continue à travailler tout en enrichissant notre projet de jeu que ce soit en attaque ou en défense pour être prêt si jamais on doit jouer. C'est relativement difficile car quand on est entraîneur, on a cette vision à moyen terme et peut-être un peu plus à long terme que le joueur peut l'avoir. Le joueur ce qu'il veut c'est jouer le samedi. Quand ce n'est pas le cas, la semaine à l'entraînement il a tendance un peu à se démobiliser.

 

En quoi cette pause forcée de 4 matches a t-elle pu aussi être bénéfique en un sens ?

On en a profité pour faire trois choses : désengorger l'infirmerie car il y avait pas mal de joueurs qui avaient des petits bobos et qui étaient plus ou moins indisponibles sur les compétitions. C'est le premier point et là-dessus, ça a été salutaire pour nous. Le deuxième point a été de peaufinier nos projets offensifs. C'est un secteur où on est un peu carencés en ce moment. Et enfin remettre un peu de préparation pour tout le reste de l'équipe.

Justement, Sarrebourg est l'équipe du championnat qui marque le moins cette saison. Est ce une stat qui vous dérange ?

On a beaucoup de carences offensives. En particulier on a une tendance assez rédhibitoire à perdre des ballons à des moments importants du match et à se faire punir par les équipes adverses. On a beaucoup de difficultés à se mettre dans des situations favorables de tirs . Et quand on y arrive on a tendance à échouer au tir, soit à prendre des décisions un peu trop précoces. On a besoin aussi de stabilité en attaque. Et c'est le chantier sur lequel on travaille depuis maintenant trois semaines.

Vous affrontez le leader, Pontault-Combault pour votre retour. Alors c’est le premier au classement mais au final qu’attendez-vous  de cette rencontre ?

On a plutôt scanné leur façon de jouer, indépendamment du fait qu'ils soient premiers ou non. On a essayé de voir comment on pouvait faire pour essayer de les contrer plutôt que d'y aller en se disant "ils sont premiers cela va être difficile". C'est plutôt un match de reprise pour nous et un match que l'on a, je dirais, plutôt bien préparé en terme stratégique. Après il y a une énorme différence de budget et de niveau individuel entre Pontault-Combault et Sarrebourg mais on y va sans pression, en ayant plutôt l'impression d'avoir bien préparé ce match-là.

 

Laurie

| samedi 21 novembre 2020 à 08:36 - Mise à jour à 12:21

Actualité

Pas de ski pour les fêtes de fin d’années

26/11/2020

Actualité

Les précisions sur le déconfinement progressif

26/11/2020

Actualité

Sarreguemines et Forbach : les magasins ouverts dès dimanche

26/11/2020

Actualité

Sarreguemines : Une boîte remplie de cadeaux pour les personnes démunies

26/11/2020

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.