On prend des nouvelles de … Parent’Vrac - Radio Mélodie

Actualité

On prend des nouvelles de … Parent’Vrac


par Camille Bazin
vendredi 16 avril 2021 à 05:10

En septembre 2020, nous avions rencontré Elise Mengoni et Alessia Tekeyan. Ces deux cousines, la trentaine, avaient pour projet d’ouvrir un commerce à Porcelette : Parent’Vrac. Le concept : un magasin de vrac couplé à un café-poussette pour proposer des moments d’échanges aux jeunes mamans. Sept mois plus tard, ces deux mamans vivent leur rêve de cheffes d’entreprise.

Son N°1 - On prend des nouvelles de … Parent’Vrac

Une clientèle fidèle…

C’est en pleine démonstration avec une nouvelle cliente que nous retrouvons Elise au milieu des huiles. Ce matin, c’est elle qui tient la boutique.

On a ouvert depuis le 11 décembre 2020. Tout s’est passé comme prévu, même encore mieux que ce qu’on avait pensé. Tous les gens du village nous suivent, ils sont vraiment très fidèles. On est très contente du retour des gens.

Dans les rayons un très grand choix de produits. Des fruits et légumes bio, une multitude de produits secs, mais aussi un rayon frais où tout est à la coupe et sans emballage.

On a aussi tout le côté boisson, c’est ce qui marche le mieux donc avec toutes les bières de tous les producteurs locaux qui existent. Les pâtes à tartiner, ça, c’est vraiment une des meilleures ventes, ça marche très bien. Sinon on a tout le côté cosmétique qui marche très bien avec tout ce qui est shampooing solide, savons.

Sans oublier le rayon pour les enfants ou encore les produits ménagers.

  

…qui adhère au concept

Claudine vient de Ham-sous-Varsberg toutes les semaines.

J’achète un petit peu de tout. Des fruits, des légumes, des pâtes, de la farine, même des produits cosmétiques.

Munie de ses bocaux qui ont été préalablement pesés elle prend les quantités dont elle a besoin.

On s’y habitue très vite. J’ai eu un petit peu une crainte au départ en me disant avec les pots comment je vais m’en sortir, mais on s’en sort très bien.

Pour Claudine, ce système n’a que des avantages.

Même au niveau des poubelles, avant j’avais toujours un sac relativement plein de cartons d’emballage, etc. et là, effectivement, je ne le remplie plus en une semaine alors qu’avant ça débordait.

A l'entrée, le "bar à bocaux" vous permet d'acheter des bocaux neufs ou de vous servir gratuitement dans les "bocaux d'occasion"

Des ateliers à venir

Elise et Alessia continuent d’élargir, petit à petit, leur offre de produits. Pour le coin « café-poussette », il faudra encore patienter un petit peu pour accueillir des ateliers.

Ça ne nous empêche pas de discuter beaucoup avec les parents. On a quand même ouvert la partie jeux en sachant qu’on la désinfecte 3 ou 4 fois par jour quand il y a des enfants bien sûr mais on ne peut pas servir de boisson. Quand il y a un petit soleil, on a mis un petit canapé dehors où on peut faire à emporter, mais c’est vrai que ça nous manque, on a vraiment hâte de pouvoir faire nos ateliers. On a tellement d’idées en tête.

Le coin enfant attend impatiemment d'accueillir du public

Les deux jeunes femmes ne manquent pas d’idées pour faire évoluer leur commerce avec toujours le même concept : sans déchet, un maximum bio et local quand c’est possible. 


Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.